dimanche 16 décembre 2012

La BO de Silent Hill: Revelation prochainement disponible en CD !

J'avais déjà évoqué ici la collaboration entre Jeff Danna et Akira Yamaoka sur le 2e film Silent Hill. Eh bien, bonne nouvelle, contrairement à la bande originale du 1er film, la BO de cette seconde adaptation cinématographique de l'univers torturé de Silent Hill a bénéficié d'une sortie officielle ! Composée de 14 titres (dont Silent Scream, une toute nouvelle chanson interprétée par Mary Elizabeth McGlynn !), celle-ci est disponible sur les plateformes de téléchargement légal US depuis fin octobre (extraits ici). Mais, le plus intéressant (au moins pour moi) c'est qu'une version CD verra le jour le 15 janvier prochain ! Certes, j'ai du mal à comprendre un tel écart entre les dates de sortie des versions MP3 et CD (près de 3 mois quand-même...), mais cette nouvelle fait vraiment plaisir.

Bon, vu que c'est déjà le 3e post concernant Akira Yamaoka aujourd'hui, j'en profite pour signaler rapidement ici d'autres infos concernant le compositeur japonais. Tout d'abord, il vient de mettre en ligne un nouveau site officiel que vous pouvez visiter ici. Vous pourrez noter la présence dans la partie "discography" de Silent Hill: Book of Memories. Ce n'est pas une erreur car, si 25 des 26 titres de la BO sont signés Daniel LichtLove Psalm est en fait une nouvelle version d'un morceau composé à l'origine par Yamaoka pour SH2. Il a même participé directement à cette version 2012 en enregistrant un solo de guitare.

Du côté de son actu en tant que remixeur, signalons qu'il apparaît sur Rinkaku, le dernier maxi du groupe japonais DIR EN GREY, avec un remix du titre principal (Rinkaku - Eternal Slumber Mix). J'avais oublié d'en parler (ou disons plutôt que je n'avais pas pris le temps de le faire...), mais il y a quelques mois, Akira Yamaoka a également signé un remix (assez sympa, très rock) du morceau Bones McCoy de Jim Guthrie. Si vous êtes passés à côté, vous pouvez l'écouter ici.

Enfin, pour les chasseurs de raretés, signalons que certains spectateurs ayant assisté aux derniers concerts d'Akira Yamaoka au Mexique en novembre dernier ont pu repartir avec un CD exclusivement créé pour l'occasion. Enregistré en collaboration avec Troy Baker et Mary Elizabeth McGlynn, celui-ci contient 3 titres dont 2 chantés en... espagnol. Bonne chance si vous souhaitez trouver un exemplaire de ce CD. En attendant, vous pouvez toujours aller faire un tour sur YouTube pour écouter Revolución, Día de los Muertos et Realidad. Et nous Monsieur Yamaoka, on aura le droit à un CD exclusif lors de votre prochaine visite en France ?

Sortie française de Julia X (Akira Yamaoka)

En juillet 2011, les fans d'Akira Yamaoka ayant assisté à ses 2 showcases à Japan Expo ont pu découvrir un morceau inédit composé pour le thriller américain Julia X (j'en ai déjà parlé ici et ). Si vous ne le savez pas encore, ce morceau inédit s'intitule en fait Julia's Wish (info donnée dans les crédits à la fin du film). Mais ce n'est pas la seule chanson du duo Akira Yamaoka/Mary Elizabeth McGlynn que l'on peut entendre dans ce long-métrage puisqu'on y trouve aussi la reprise de Godzilla du groupe Blue Oyster Cult (elle précède Julia's Wish pendant le générique de fin du film). Pour rappel, ce titre avait également été joué lors du 1er showcase à Japan Expo.

A ma connaissance, ces 2 morceaux ne sont toujours pas disponibles (et ne le seront probablement jamais...) sur CD ou en téléchargement légal. Mais, pour les personnes que ça intéresserait, le film sortira en France en blu-ray et DVD le 20 février 2013 (date donnée par le site Amazon.fr). Vous pouvez voir ici une nouvelle bande-annonce en VOSTF sur le compte YouTube de l'éditeur français (attention, la vidéo montre des scènes assez dures). Pour info, le film est déjà disponible en Allemagne depuis quelques semaines. Une sortie qui a été assez chaotique, d'après ce que j'ai pu comprendre en consultant des sites allemands...

En effet, il était apparemment prévu à l'origine que Julia X sorte dans les salles allemandes. Mais, à cause de son contenu particulièrement violent (le film montre de nombreuses scènes de torture), il s'est vu classé dans la catégorie "interdit aux moins de 18 ans" (oui, comme les films porno) et sa sortie ciné a donc été annulée. Quant à la sortie blu-ray/DVD, elle s'est révélée plutôt laborieuse. Julia X est tout d'abord sorti dans une version "uncut", puis cette version a rapidement été retirée de la vente et remplacée par une version jugée plus "présentable" par l'organisme de censure allemand. Une version plus courte du film qui n'a pourtant pas échappé au gros logo rouge indiquant que l'oeuvre est toujours interdite aux moins de 18 ans...

La BO de Lollipop Chainsaw en CD !

Cela fait déjà un moment maintenant (à l'origine j'avais prévu de faire ce post il y a des mois...) mais, pour celles et ceux que ça intéresserait, la BO du jeu Lollipop Chainsaw, à l'origine disponible uniquement sur des plateformes de téléchargement US, peut actuellement être achetée au format CD. Inutile cependant de vous précipiter chez votre disquaire le plus proche, sur Amazon.fr ou même sur la boutique officielle de Grasshopper Manufacture, cette édition CD est limitée aux marché US et, apparemment, seul le site Amazon.com la distribue.

Vous pouvez donc commander le CD ici. Vous noterez cependant un petit détail sur la page. En effet, il est précisé qu'il s'agit en fait d'un CD-R fabriqué à la demande. Oui, ça peut faire peur. Et d'ailleurs, moi-même je ne savais pas trop à quoi m'attendre en passant ma commande puisque je n'avais jusqu'alors jamais utilisé ce genre de service. Mais bon, Amazon n'étant pas vraiment une petite structure obscure, j'étais cependant plutôt optimiste. Et j'avais raison puisque le produit reçu est tout à fait satisfaisant et ressemble à n'importe quel CD "normal" distribué dans le commerce (il est même arrivé sous cello). Plutôt que de vous faire une longue description, j'ai pris quelque photos que vous pouvez voir plus bas.

En ce qui concerne le contenu du CD, je dois avouer que c'est loin d'être ma BO préférée. En fait, il faut dire que, comme d'habitude, celle-ci est très loin d'être complète. Vous n'y retrouverez pas, par exemple, l'excellent Cherry Bomb de Joan Jett. Les morceaux de Sleigh Bells, Toni Basil ou bien encore Toy Dolls sont également absents. Quant aux morceaux composés spécifiquement pour le jeu par Akira Yamaoka, ne vous attendez pas non plus à tous les retrouver... Malgré tout, il faut reconnaître que la liste des titres inclus sur le CD reste assez variée.

1. The Chordettes - Lollipop
2. Arch Enemy - Nemesis
3. The Human League - Empire State Human
4. D.R.U.G.S - Stop Reading, Start Doing Pushups
5. Five Finger Death Punch - The Way Of The Fist
6. Buckner & Garcia - Pac Man Fever
7. Akira Yamaoka - Love For My Insane Lover
8. Akira Yamaoka - Zombie Tackle
9. Akira Yamaoka - Viking Zombies Sail On Lightning Seas
10. Akira Yamaoka - Zombie Guts
11. Akira Yamaoka - Zombeef Burger
12. Akira Yamaoka - Mirrorball Madhouse
13. Akira Yamaoka - Rainbow Zombie Fever
14. Akira Yamaoka - Bowel Purge
15. Akira Yamaoka - Scattering Guts

lundi 26 novembre 2012

Arms Above, le nouveau clip d'Esther Maria

En septembre, j'avais consacré un post à l'artiste danoise Esther Maria qui cherchait à financer le pressage de son 1er album, The Abyss. Si vous n'avez pas suivi sa campagne Indiegogo, sachez que celle-ci a été fructueuse et que l'album est sorti (le contraire aurait été une énorme déception, vu la qualité de celui-ci).

Dans le cadre de la promotion de The Abyss, un nouveau clip vient de faire son apparition sur le net : Arms Above. Un très beau clip pour un morceau qui ne l'est pas moins. Pour info, celui-ci a été réalisé par Lasse Hoile (qui signe également la couverture de l'album), un artiste danois connu, entre autres, pour ses collaborations avec des groupes comme Porcupine Tree ou Opeth. Son travail sur Arms Above est vraiment superbe, d'une grande qualité. Je pense que beaucoup de "petits artistes" rêveraient d'avoir un clip aussi soigné pour la promo de leur 1er album.



Si cela vous a donné envie de vous procurer l'album et que vous utilisez iTunes, vous pouvez le trouver ici. Concernant les versions CD et vinyl, je ne sais pas trop comment les personnes n'ayant pas participé à la campagne Indiegogo peuvent les obtenir... Ca doit sûrement être possible, mais pour le moment je n'ai pas trouvé d'info à ce sujet sur le blog de l'artiste. Elle l'indiquera peut-être plus tard.

En attendant, rien que pour vous narguer, je vous mets une photo de mon exemplaire. Vous noterez que j'ai également reçu son mini-album My Black Heart, que je trouve lui-aussi excellent (j'adore en particulier le morceau Finest Hour). A ce propos, je crois que je n'avais pas évoqué ce mini-album (sorti en 2009) dans mon 1er post consacré à l'artiste. Vous pouvez donc l'écouter dans son intégralité sur Soundcloud et regarder le clip réalisé pour le morceau What is it you want? ici. Comme The Abyss, My Black Heart est disponible sur iTunes.

dimanche 25 novembre 2012

Mon coup de coeur électro-pop du moment

Je crois que je n'ai pas beaucoup parlé d'électro-pop ici. C'est en partie dû au fait que ce n'est pas ce que je préfère. Mais il m'arrive parfois de tomber sur des artistes qui me laissent une bonne impression. Il y a un certain temps, je vous avais par exemple parlé du groupe japonais murr*murr. Si vous êtes passés à côté, je vous invite à aller consulter ce post, vous découvrirez que l'électro-pop japonaise ne se limite pas à des trucs comme Perfume, Kyary Pamyu Pamyu ou MEG (quand je repense à son "live" que j'ai dû subir à Japan Expo l'année dernière, mes tympans se remettent à saigner...).

Aujourd'hui, l'artiste que je vous propose de découvrir ne vient pas du Japon, mais des Etats-Unis. Il s'agit de LUNIC. Contrairement à ce que peuvent laisser penser certains clips et photos promo, LUNIC n'est pas un groupe, mais un projet solo de Kaitee Page (au moins à l'heure actuelle, ça n'a peut-être pas toujours été le cas...). Sur Future Sex Drama, le 2e album de LUNIC (sorti en septembre dernier), celle-ci signe l'intégralité des textes et de la musique. En plus du chant, elle s'occupe également des claviers, des beats, des guitares et de la basse. En fait, la seule autre musicienne ayant participé à l'album est Megan Berson (violon électrique, choeurs).

It's not Berlin, que je vous invite à découvrir ci-dessous, est mon morceau préféré de Future Sex Drama. J'aime beaucoup la fraîcheur qui se dégage de cette chanson, l'utilisation du violon qui apporte une sensation de légèreté. Parmi les autres morceaux de l'album que j'apprécie, il y a par exemple All the bright things ou Hope, mais je dois avouer que j'ai du mal avec certains titres comme WILTF ou le morceau qui donne son titre à l'album, car ils me rappellent trop ce que je n'aime pas dans l'électro-pop.



Une petite remarque si vous comptez vous rendre sur YouTube pour découvrir d'autres morceaux de LUNIC : le clip de Far Away, avec son ambiance "sexy" (ou vulgaire, au choix) ne plaira pas à tout le monde... Mais cette chanson étant interprétée d'une manière particulièrement sensuelle, je n'ai pour ma part pas été surpris de voir un clip de ce genre pour l'illustrer (et pour info, tous les clips ne sont pas dans le même style). En tout cas, je dois avouer que je trouve ce titre assez accrocheur (non non, j'ai pas dit le clip).

A noter également que le 1er album de LUNIC est apparemment assez différent et donne plus dans un style pop-rock. Je ne pourrais pas vous en dire plus, vu que je ne me suis pas encore vraiment penché dessus pour le moment.

Acheter Future Sex Drama sur Amazon.fr (MP3)
Acheter Future Sex Drama sur CD Baby (CD)
Site officiel de LUNIC

De retour

Cela fait plus de 2 mois que je n'ai rien posté sur ce blog. Cette longue absence est liée au décès de mon père en septembre dernier, un évènement qui m'a terriblement affecté. Si vous êtes passés régulièrement ici dans l'espoir de trouver un nouveau post, je suis désolé de n'avoir pu répondre à vos attentes pendant tout ce temps et je vous remercie de votre confiance. Je n'ai pas décidé d'abandonner ce blog et j'ai toujours la volonté de partager, avec celles et ceux qui le souhaitent, mes coups de coeur et découvertes musicales via ce support.

dimanche 9 septembre 2012

Esther Maria - Love hasn't found me yet

Parce que j'ai parfaitement conscience du fait qu'il peut être très difficile pour un(e) artiste de trouver une maison de disques acceptant de financer son album, je fais partie de ceux qui approuvent totalement le principe de ces structures permettant aux artistes d'obtenir l'argent dont ils ont besoin grâce aux contributions du public (Indiegogo, PledgeMusic, SellaBand...).

Bien sûr, il faut reconnaître que tout ce que l'on peut trouver sur ces sites est loin d'être exceptionnel. Il faut parfois passer beaucoup de temps à consulter les pages créées par les artistes, écouter des centaines d'extraits audio et regarder une multitude de vidéos avant de tomber sur la perle rare, l'artiste qui sort du lot, qui retient notre attention grâce à sa voix et/ou la qualité de ses compos. Mais certaines découvertes méritent largement le temps que vous pouvez passer sur ces sites.

C'est en parcourant le site Indiegogo que je suis tombé sur Esther Maria. En regardant le clip du morceau Love hasn't found me yet (que vous pouvez voir ci-dessous), j'ai eu un déclic. Le morceau est assez court, mais j'ai trouvé qu'il dégageait quelque chose de spécial, quelque chose que je n'avais pas trouvé chez la vingtaine d'artistes que je venais d'écouter juste avant. J'espère que vous aussi vous aurez ce sentiment.



Ce titre est extrait de The Abyss, le 1er album de l'artiste qui est terminé depuis l'année dernière, mais qui n'est toujours pas distribué. La campagne Indiegogo vise donc à récolter des fonds pour financer le pressage de l'album sur CD et vinyl. Et vous aurez bien sûr compris que je vous invite à dépenser quelques euros pour précommander l'album. En plus, vous savez exactement pour quoi vous payez puisque l'intégralité de l'album peut être écouté ici. Si vous avez été convaincus, dépêchez-vous car la campagne se termine très bientôt !

vendredi 31 août 2012

Une petite photo promo de JACK OR JIVE

En faisant un peu de rangement chez moi, j'ai retrouvé il y a quelques jours une photo promo de JACK OR JIVE qui date de la période A SOLO EXHIBITION (album que le duo a sorti en 1994 sous le nom JACK OR JIVE Lights). Comme je ne me rappelle pas l'avoir déjà vue sur le net et qu'il n'y a pas beaucoup de photos de Chako et Makoto ensemble, je me suis dit qu'un petit scan pourrait intéresser certaines personnes...

lundi 13 août 2012

Le concert lyonnais d'Anna Ternheim en streaming !

Je vous l'avais signalé ici, Anna Ternheim a donné un concert à Lyon le 12 juillet dernier, dans le cadre du festival les Nuits de Fourvière. Eh bien ARTE a eu la bonne idée de filmer ce concert et de le diffuser via son site ARTE Live Web. Un concert assez court et différent de ceux qu'elle avait donné à Paris en février (je vous avais fait un petit compte-rendu de celui du 22 ici). Cette fois, elle était accompagnée de 3 musiciens, dont Leo Svensson de The Tiny. Attention, la vidéo n'est en ligne que pour une durée limitée.

Un sympathique morceau trip-hop

J'ai découvert ça récemment, il s'agit d'une chanson extraite du 1er album du groupe taïwanais Frandé (au sein duquel on retrouve le bassiste de Tizzy Bac).



A noter que l'album est assez varié. Pour vous en rendre compte par vous-même, vous pouvez écouter d'autres titres ici. Pour ma part, si j'ai trouvé d'autres morceaux intéressants, il y en a également qui m'ont laissé assez froid... Pour celles et ceux qui seraient intéressés par l'achat de l'album, celui-ci est disponible sur YesAsia.

mardi 31 juillet 2012

KOTOKO en DVD et blu-ray

Alors qu'on attend toujours l'annonce éventuelle d'une sortie du film en France, KOTOKO (le dernier long métrage de Shinya Tsukamoto avec Cocco, pour celles et ceux qui n'auraient pas suvi) sera disponible en blu-ray et DVD au Japon dès le 5 septembre et en Angleterre dès le 8 octobre. Si on ne trouvera apparemment aucun sous-titres sur l'édition japonaise (ce qu'indique CD Japan au moment où j'écris ce message en tout cas), la version anglaise devrait être logiquement présentée en VO avec sous-titres anglais. Du côté des bonus, d'après ce qui est annoncé, l'édition japonaise devrait être la plus fournie. Cependant, il semblerait qu'aucune des deux éditions ne proposera de contenu spécialement consacré à Cocco (un documentaire inédit sur sa carrière de chanteuse aurait été un petit plus fort appréciable, par exemple).

A part ça, j'ai appris il y a quelques semaines (et donc beaucoup trop tard, comme d'hab'...), que le film avait été projeté à Tours en avril dans le cadre du Festival Mauvais Genre. Et s'il n'était pas présenté dans la sélection officielle du dernier Festival de Cannes, je viens de lire que KOTOKO était tout de même présent là-bas pour le Marché du Film (évènement réservé aux professionnels qui se déroule en parallèle du festival).

Terminons avec une petite info concernant ce livre écrit par Cocco. Si vous ne le savez pas encore et que celui-ci vous intéresse, sachez qu'il est en japonais ET en anglais (ce qui le rend tout de suite plus accessible). Une précision que je voulais donner ici car CD Japan ne l'indique pas clairement. D'ailleurs, il me semble que le site n'indique pas non plus qu'il s'agit d'un livre format poche. A noter également que de nombreuses photos du film et du tournage sont incluses.

Ci-dessous, la bande-annonce anglaise du film et les jaquettes (provisoires ?) des DVD.




Quelques photos du livre :

L'édition japonaise de KOTOKO en pré-commande sur CD Japan : DVD / blu-ray
L'édition anglaise de KOTOKO en pré-commande sur Amazon.co.uk : DVD / blu-ray

lundi 30 juillet 2012

Jesper Kyd ne participe pas à la BO d'Assassin's Creed 3 !

Si je n'ai jamais joué à aucun Assassin's Creed, j'apprécie par contre Jesper Kyd et je trouve certaines de ses compositions pour cette série excellentes. Beaucoup de fans se posent encore la question suivante : la BO d'Assassin's Creed 3 sera-t-elle signée par le compositeur danois ? Au début, après l'avoir lu sur je ne sais plus quelle source, je pensais que la réponse était "oui". Mais en ne trouvant aucun commentaire du principal intéressé à ce sujet, j'ai fini par creuser un peu plus. Et ça n'a pas été facile de trouver des infos fiables... Finalement, mes recherches m'ont amené à la conclusion suivante : la composition de la bande originale d'Assassin's Creed 3 n'a pas été confiée à Jesper Kyd, mais à Lorne Balfe. Ce dernier avait déjà signé la moitié de la BO d'Assassin's Creed : Revelations et il est cette fois-ci l'unique compositeur de ce nouvel épisode. C'est en tout cas ce qu'il répond ici à la question d'un fan sur son compte Twitter.

Concernant la multitude de vidéos que l'on peut trouver sur YouTube en lançant une recherche "Jesper Kyd Assassin's Creed 3", il s'agit de fakes. La plupart contiennent bien de la musique signée Jesper Kyd, mais celle-ci n'a rien à voir avec le jeu. J'ai remarqué en particulier l'utilisation du (superbe) morceau Aphelion dans ces vidéos. Ce titre (que vous pouvez entendre ci-dessous) est en fait extrait de l'album Ultimatum, sorti en 2011 chez Fired Earth Music (un label spécialisé dans la musique de bandes-annonces de films) et uniquement disponible en téléchargement.

La BO de Darksiders II en CD !

J'avais dit à propos de cette BO signée Jesper Kyd que l'on pouvait rester optimistes quant à la sortie d'une version physique et j'avais raison d'y croire ! En effet, en plus d'une version digitale, une édition double CD (pour 26 morceaux en tout) sera disponible dès le 14 août. Une nouvelle qui fait clairement plaisir quand on voit aujourd'hui le nombre de BO de jeux qui sortent uniquement en téléchargement. Si vous ne l'avez pas encore fait, je vous invite à écouter ci-dessous les 4 morceaux qui ont été dévoilés il y a quelque temps.







dimanche 8 juillet 2012

Anna Ternheim à Lyon

Si vous habitez du côté de Lyon et que vous n'avez pas encore vu Anna Ternheim en concert, n'hésitez surtout pas à aller la voir jeudi prochain (le 12) dans le cadre du festival les Nuits de Fourvière. Alela Diane et Jonathan Wilson se produiront également sur scène au cours de cette soirée. Vous pouvez réserver vos places (e-tickets) ici.

mercredi 13 juin 2012

Lollipop Chainsaw : la BO est sortie !

La BO du jeu Lollipop Chainsaw est disponible en téléchargement depuis mardi sur amazon.com et la version américaine d'iTunes. En plus de 9 titres composés par Akira Yamaoka (qui donnent dans un style metal ou funk), celle-ci inclue également 6 titres de groupes particulièrement variés comme Arch Enemy, The Chordettes ou bien encore The Human League. Je ne sais pas si une sortie sur les versions françaises des sites sus-cités est prévue. Quant à une édition CD, je n'ai trouvé aucune info à ce sujet non plus pour le moment.

mardi 29 mai 2012

Akira Yamaoka sur Nolife le 1er juin

Un petit message rapide pour vous signaler (si vous ne le savez pas déjà) que l'on devrait voir Akira Yamaoka sur Nolife pendant une émission spéciale diffusée le 1er juin en soirée (à partir de 21h il me semble). Consacrée aux 5 ans de la chaîne, celle-ci a été enregistrée en public le 19 mai et le compositeur était donc de retour en France pour l'occasion.

dimanche 27 mai 2012

Jambinai : post-rock made in Korea

C'est un coup de coeur on ne peut plus récent que je vous propose ici puisque je viens de découvrir le morceau ci-dessous il y a à peine 2 heures. Il s'agit d'un titre post-rock original et puissant extrait du 1er album du trio coréen Jambinai. Comme vous le constaterez, l'originalité de ce morceau vient bien sûr de l'utilisation d'instruments traditionnels coréens. Même si le résultat est très différent de ce qu'avait fait IS sur son 1er album, on retrouve ici aussi une démarche sincère et intelligente au niveau de l'utilisation de ce genre d'instruments dans des compos modernes.

dimanche 13 mai 2012

Extraits de la BO de Darksiders II

Jesper Kyd est sans aucun doute un des compositeurs de musiques de jeux les plus appréciés actuellement. Son travail sur les séries Assassin's Creed et Hitman a marqué de nombreux esprits, mais on lui doit également la musique de titres un peu moins connus, comme Freedom Fighters (une BO à découvrir absolument !). Si on le retrouvera bien sur le prochain Assassin's Creed (prévu pour octobre prochain), son nom ne figurera par contre pas au générique du jeu Hitman : Absolution, ce qui est une grande déception.

Il y a un peu plus de 2 mois, on a appris que le compositeur danois signera la musique du jeu Darksiders II (qui devrait sortir en août sur PS3, Xbox 360 et PC). Un petit aperçu de cette BO est désormais disponible sur le net, ce site proposant en effet d'en découvrir 4 morceaux en streaming. L'édition "premium" du jeu inclura normalement la BO, mais, comme beaucoup trop souvent, il s'agira d'une version téléchargeable. En même temps, cela ne me dérange pas spécialement cette fois-ci vu que le jeu en lui-même ne m'intéresse pas. Ce que j'attends pour ma part c'est une édition séparée de la BO en CD. Si c'est également votre cas, je pense que vous pouvez rester optimistes, la BO du 1er jeu (composée par Mike Reagan, Chris Velasco et Scott Morton) ayant eu le droit à une version CD.

J'en profite également pour signaler qu'un titre de Jesper Kyd, Lockdown (morceau électro extrait de la BO du jeu Unreal Tournament 3), est actuellement téléchargeable gratuitement ici. Pour fêter ses 20 ans d'existence, le célèbre studio de développement Epic Games (Unreal, Gears of War, Bulletstorm...) offre en effet sur son site internet une compilation MP3 de morceaux extraits de diverses BO. Ceux-ci sont téléchargeables individuellement, vous pouvez donc prendre uniquement ceux qui vous intéressent (vous constaterez que la sélection proposée est assez variée).

mardi 1 mai 2012

KNOB feat SEINE - Vidlyga

Aller, on reste en Ukraine, mais avec quelque chose de TRES différent et beaucoup moins accessible cette fois. Le titre que je vous invite à découvrir ci-dessous est le fruit d'une collaboration entre KNOB (Sergey Ljubinsky), producteur de divers groupes ukrainiens dont le groupe de metal TOL (au sein duquel il occupe également le poste de guitariste) et Satory Seine, une chanteuse venant de la scène house. Une association qui ne paraissait pas forcément évidente au 1er abord, mais qui a finalement donné naissance en 2009 à un sympathique album trip-hop/expérimental qui ne manque pas d'originalité. Bien sûr, ça ne plaira clairement pas à tout le monde (un peu comme tout ce qui sort des sentiers battus quoi...), l'album étant par exemple ponctué de passages que certains trouveront un peu trop "bruyants", comme les interventions vocales de KNOB (façon black metal).

KNOB feat SEINE - Vidlyga (MP3)

Le CD peut être acheté sur ce site, mais l'intégralité de l'album est aussi disponible gratuitement en téléchargement ici, sur le site officiel de KNOB (à noter que vous aurez peut-être comme moi un petit bug d'affichage qui "cache" le 1er morceau de l'album, Parol, mais il est bien présent). Comme vous pourrez le constater, seuls 6 des 12 morceaux de l'album sont interprétés par Satory Seine (qui en a également signé les paroles), les autres étant instrumentaux. Je dois avouer que je ne suis pas du tout fan de ce qu'elle fait en général (oui, la house c'est pas trop mon truc...), mais j'ai vraiment apprécié son travail sur cet album.

TishaKids - Snig

Je ne sais pas vraiment si beaucoup de visiteurs de ce blog sont tombés sous le charme du groupe coréen Sweet Salt (dont je vous ai parlé ici il y a pas mal de temps), mais si c'est votre cas vous devriez fortement apprécier le morceau que je vous propose de découvrir ci-dessous. Il s'agit d'un titre extrait du 1er album du groupe ukrainien ТишаKids (TishaKids ou TyshaKids). Intitulé Zhiva Vinila, cet album acoustique sorti en 2009 a été enregistré en studio en quelques heures dans des conditions live (tous les musiciens ont été enregistrés en même temps) et la fraîcheur qui s'en dégage fait incontestablement du bien aux oreilles.

dimanche 29 avril 2012

Nino Katamadze & Insight - Gammai

Après le rock accrocheur de The Pony dimanche dernier, je vous propose aujourd'hui de découvrir une grande voix du jazz avec Nino Katamadze, une chanteuse originaire de Géorgie. En fait, si on présente souvent Nino Katamadze comme une "chanteuse de jazz", en se plongeant dans sa discographie on s'aperçoit rapidement de la diversité des arrangements de ses chansons (l'artiste a par exemple fait appel à un orchestre classique pour l'enregistrement de son album Blue). Le morceau ci-dessous, Gammai, est extrait de l'album Green. Sorti l'année dernière, Green est son 5e disque (après White, Black, Blue et Red) réalisé en collaboration avec les talentueux musiciens du groupe Insight.



Pour en savoir plus sur cette artiste, vous pouvez visiter son site officiel, disponible en russe et en anglais. Si vous souhaitez entendre d'autres morceaux, rendez-vous par exemple sur SoundCloud. Enfin, pour acheter ses albums, rendez-vous ici si vous utilisez iTunes ou si, comme moi, vous préférez les versions CD (une petite recherche sur eBay vous donnera également quelques résultats).

dimanche 22 avril 2012

Mon morceau rock du moment

Depuis quelques jours, je n'arrête pas d'écouter cette chanson :



C'est vraiment accrocheur, hein ? C'est un titre du groupe coréen The Pony, extrait du mini-album Little Apartment (sorti en février dernier chez Pastel Music). Je ne l'ai pas encore, mais il sera clairement dans ma prochaine commande YesAsia. J'ai découvert ce groupe il y a déjà plusieurs années avec un autre clip posté sur YouTube. Je me rappelle la grande frustration que j'ai ressentie à l'époque quand, après une petite recherche, je me suis aperçu que la chanson était extraite d'un maxi 3 titres auto-produit uniquement disponible sur les plateformes de téléchargement coréennes. Heureusement, le label Beatball Music a eu la bonne idée de signer le groupe et de sortir son 1er album (en CD !) pendant l'été 2009. J'étais content de retrouver enfin la fameuse chanson découverte sur YouTube (réenregistrée pour l'occasion) et d'entendre d'autres morceaux tout aussi catchy.

Pas de KOTOKO à Cannes

J'avais espoir que le dernier film de Tsukamoto avec Cocco soit présenté au prochain Festival de Cannes (j'avais évoqué cette hypothèse en réponse à un commentaire de ce post), ce qui aurait "facilité" ensuite une distribution sur le sol français, mais ce ne sera malheureusement pas le cas, comme vous pouvez le constater sur cette page dévoilant la sélection officielle 2012. Dommage.

Attention à la "fausse" KOKIA !

Hier, je suis tombé par hasard sur ça. Un nouveau single digital de KOKIA disponible chez nous ? Intrigué, j'écoute l'extrait présent sur la page et là j'arrive rapidement à la conclusion suivante : non, ce n'est pas KOKIA ! Du moins, pas celle que nous connaissons. Cette chanson est également disponible sur iTunes et, le pire, c'est qu'elle est actuellement placée sur ce site dans la discographie de la "vraie" KOKIA. Je ne sais pas d'où sort cette homonyme, si c'est un pur hasard ou s'il s'agit d'une volonté de tromper le public, mais en tout cas soyez-en sûrs : Kagayakinagara n'est pas un titre interprété par la chanteuse à qui on doit les albums trip trip, REAL WORLD ou bien encore songbird.

lundi 9 avril 2012

La chanson de fin de KOTOKO

Pour tous les fans de Cocco qui ne l'auraient pas encore vue, je vous propose de découvrir ci-dessous une vidéo officielle dans laquelle on peut entendre la chanson de fin de KOTOKO, le dernier film de Shinya Tsukamoto dont je vous avais déjà parlé ici. Cette chanson inédite est bien sûr signée Cocco. KOTOKO est sorti dans les salles japonaises le 7 avril et on croise les doigts pour que le film arrive chez nous un jour, au cinéma ou directement en DVD.

dimanche 8 avril 2012

Anna Ternheim dans Silent Hill: Downpour !

Je n'ai pas encore joué au jeu, mais j'ai appris en écoutant une chronique sur France Info tout à l'heure que l'on pouvait entendre Anna Ternheim dans Silent Hill: Downpour ! Après une rapide recherche sur le net, j'ai découvert qu'il n'y avait pas 1 mais 2 morceaux de la chanteuse dans le jeu : Off the Road (extrait de l'album Leaving on a Mayday) et Words of Love (que l'on peut trouver sur le 2e CD de l'édition limitée de Separation Road). Vraiment une bonne surprise de voir une de mes artistes préférées associée à cette série que j'apprécie également beaucoup. Signalons cependant que ce n'est pas la 1re fois que l'on peut entendre Anna Ternheim dans un jeu vidéo, puisqu'il y a environ 2 ans sa chanson No, I don't remember a été utilisée dans The Signal, épisode téléchargeable du jeu Alan Wake.





dimanche 1 avril 2012

Semaine spéciale Corée du Sud : MOT

Pour ce dernier jour, je vous propose un peu de trip-hop (on m'accusera pas de poster toujours la même chose...), avec le très sympa Love song de MOT. Il s'agit de la version extraite de la BO du film SOME (le clip a d'ailleurs été réalisé à partir d'extraits du film), ce morceau étant également présent sur le 1er album du duo (non-linear) dans une version différente, plus rock. Depuis sa formation en 2001, MOT n'a sorti que 2 albums (en 2004 et 2007), mais un album solo du chanteur, intitulé GUILT-FREE, a vu le jour il y a environ 2 mois. Je n'ai pas encore écouté ce dernier, mais si vous ne connaissez pas encore MOT, je vous recommande en tout cas de vous pencher sur leurs 2 albums, qui proposent un univers assez sombre où se mélangent habilement sonorités pop, rock et trip/hop.



Voilà, cette semaine spéciale consacrée à la Corée du Sud est terminée. Est-ce que cette petite initiative a été "utile" ? Non, je ne pense pas, tout cela n'intéressant probablement pas grand monde. Mais j'ai au moins tenu l'objectif que je m'étais fixé et ça c'est déjà bien. Oui, parce que poster 7 jours à la suite, c'est un exploit incroyable pour moi. Je vais maintenant pouvoir reprendre mon rythme habituel d'un post par mois (ou quelque chose comme ça).

samedi 31 mars 2012

Semaine spéciale Corée du Sud : Galaxy Express

De nouveau une vidéo live aujourd'hui, mais, comparée à celle que je vous ai proposé hier, on va dire que c'est un peu plus... explosif. Formé en 2006, Galaxy Express s'est rapidement imposé comme un groupe incontournable de la scène rock coréenne. Et si le trio a déjà réussi à se faire un nom dans son pays (où il a reçu l'année dernière le prix du "musicien de l'année" aux Korean Music Awards, après avoir reçu celui du "meilleur album rock" en 2009 avec Noise on Fire), il semblerait qu'il ne souhaite pas s'arrêter là. En effet, Galaxy Express a déjà eu l'occasion de se produire à plusieurs reprises en dehors des frontières coréennes et vient d'ailleurs d'achever sa 2e tournée sur le sol américain.

Si vous aimez le vrai rock, celui qui fait du bruit et qui sent la sueur, la vidéo ci-dessous (extraite d'une émission télé coréenne) est pour vous. Il est amusant de constater à quel point le public est... mou. Surtout qu'en face le groupe est lui particulièrement excité et n'hésite pas en faire des tonnes (leur prestation est vraiment fun). En même temps, la configuration de la salle (que des places assises) n'aide pas trop à se lâcher...



Rendez-vous demain pour le dernier épisode de cette semaine spéciale Corée du Sud.

vendredi 30 mars 2012

Semaine spéciale Corée du Sud : Zitten (+ Han Hee-jeong)

Je me suis dit que dans cette semaine spéciale Corée du Sud, ça manquait un peu de live. Cette fois, ce n'est donc pas un clip que je vous propose de découvrir, mais une vidéo extraite d'un concert. Attention, pas une vidéo prise au hasard. Non, une vraie pépite que j'ai déniché dans les profondeurs de YouTube il y a déjà un certain temps. Il s'agit d'un duo entre Zitten et Han Hee-jeong (ex-Bluedawn) sur une chanson extraite du 1er album de Zitten. C'est une vidéo amateur, le son est donc très brut et retranscrit parfaitement toute l'émotion de ce moment magique. Si vous aimez ces artistes et que vous n'avez pas encore vu cette vidéo, je pense que, comme moi, vous allez pleurer de bonheur.



Je viens tout juste d'apprendre que depuis la fin de l'année dernière Zitten n'était plus un duo et que Sung Yong-wook (le chanteur) continuerait seul sous ce nom. En fait, je pense que beaucoup de monde croyait qu'à la base Zitten était déjà un "one-man band" car, à l'époque de la sortie du 1er album, Yun Hyeong-ro effectuait son service militaire (qui dure 2 ans en Corée du Sud) et n'apparaissait donc pas sur les photos promo et les vidéos postés sur le net.

A noter pour celles et ceux qui souhaiteraient acheter les albums de Zitten sur Yesasia qu'il faut effectuer une recherche avec le nom "Zittun". Je n'ai pas encore écouté le dernier CD (sorti en décembre dernier) et je ne sais donc pas ce qu'il vaut, mais vous pouvez en tout cas vous jeter sans hésitation sur le 1er album du groupe et le mini-album Wonderland. Quant à Han Hee-jeong, si je garde une petite préférence pour Bluedawn, ce qu'elle fait en solo est également très recommandable. Vous pouvez acheter ses CD ici.

jeudi 29 mars 2012

Semaine spéciale Corée du Sud : IS (Infinity of Sound)

Aujourd'hui, afin de vous donner un petit aperçu de la diversité de la scène musicale coréenne, j'ai décidé de vous proposer quelque chose de très différent des jours précédents, avec le 1er clip du groupe IS (Infinity of Sound). Ce groupe a la particularité d'être composé de charmantes triplées. Alors oui, elles sont bien mimi, mais vous allez me dire que d'un point de vue strictement musical, on s'en fout un peu quand-même. Et vous aurez raison. Le véritable intérêt de ce trio réside dans le fait que chacune des soeurs joue d'un instrument traditionnel coréen (gayageum, geomungo et haegeum) et qu'elles ont de jolies voix. Je tiens à préciser tout de suite, pour les plus suspicieux d'entre-vous, que ces demoiselles ont une vraie maîtrise de leurs instruments. Parce qu'il est vrai que ça pouvait sentir l'arnaque marketing à plein nez (genre on sélectionne des filles sur casting avec pour unique critère leur physique agréable et on leur fait tenir des instruments qu'elles n'ont jamais vu de leur vie pour quelques photoshoots et clips). Mais rassurez-vous, il n'en est rien, on est pas chez SM Entertainment.

J'ai tout de suite été séduit par la fraîcheur de leur 1er album, intitulé Step one. Certes, le concept d'utiliser des instruments traditionnels asiatiques dans des compositions modernes n'est pas nouveau (vous connaissez peut-être, par exemple, le groupe japonais Rin'). Mais on retrouve trop souvent le même schéma, à savoir une utilisation en parallèle de sonorités électroniques, parfois beaucoup trop envahissantes. Sur Step one, ce n'est pas le cas. Si sur certains morceaux on peut entendre d'autres instruments (piano, djembé, accordéon...) que ceux joués par les 3 soeurs, l'album reste entièrement acoustique et c'est, selon moi, ce qui fait une grande partie de son charme.

Malheureusement, pour le disque suivant, le mini-album In Dreams Volume 1, le groupe (ou son producteur) a décidé d'ajouter une (grosse) touche électro à sa musique et je n'ai pas vraiment accroché au résultat. Du coup, je n'ai pas trop suivi ce qu'a fait IS ensuite. Je viens juste de voir qu'un 2e mini-album (In Dreams Volume 2) était sorti fin 2010 et qu'il était apparemment assez différent du précédent. Je vais donc peut-être me laisser tenter finalement...

Bon, je vous laisse avec un joli clip (la chanson est extraite du 1er album du trio). J'espère que vous apprécierez autant que moi (même si je pense que certains trouveront ça un peu trop "bizarre" à leur goût).

mercredi 28 mars 2012

Semaine spéciale Corée du Sud : Yi Sung Yol

Histoire de varier les plaisirs, j'ai décidé de consacrer le post d'aujourd'hui à une des plus belles voix masculines de la scène musicale coréenne : Yi Sung Yol. Vous ne connaissez peut-être pas son nom, mais si vous vous intéressez un peu au cinéma et aux dramas coréens, il y a des chances que vous ayez déjà entendu sa voix au moins une fois. En effet, cela fait des années que Yi Sung Yol est sollicité pour participer à la bande originale de diverses productions. Citons par exemple pour le cinéma The Coast Guard de Kim Ki-duk (je ne me rappelle plus si on peut l'entendre directement dans le film, mais vous pouvez en tout cas entendre sa chanson dans une vidéo promo incluse sur le DVD français édité par Wild Side), Duelist, ...ing (avec un magnifique morceau piano/voix qu'on peut également retrouver sur son 1er album), Hypnotized ou bien encore le film d'animation Wonderful Days (dont la BO est d'ailleurs sortie en France). Et du côté des dramas : My Lovely Samsoon, Next, One Fine Day, Spotlight... Signalons également qu'il collabore parfois avec d'autres artistes, vous pouvez par exemple l'entendre sur l'album Robotica de Clazziquai Project.

Du coup, cela lui laisse moins de temps pour se consacrer à ses albums personnels et on en dénombre seulement 3 en 10 ans (le dernier en date, Why we fail, est sorti l'année dernière). Précisons aussi qu'avant de commencer une carrière en tant qu'artiste solo, Yi Sung Yol faisait partie du duo U&Me Blue, qui a sorti 2 albums dans les années 90. La chanson que je vous propose de découvrir ci-dessous est extraite de son 2e album solo, In Exchange.



Comme d'habitude, je vous encourage à découvrir d'autres chansons de cet artiste qui mérite vraiment votre attention. A noter pour les utilisateurs d'iTunes que ses albums sont tous disponibles sur la version française du site (ici). Je viens tout juste de voir ça et j'avoue que ça m'a beaucoup surpris.

mardi 27 mars 2012

Semaine spéciale Corée du Sud : Bluedawn

Ah, Bluedawn... Ce duo a vraiment une place particulière dans mon coeur. Parmi tous les joyaux que la scène indépendante coréenne a vu naître, Bluedawn est sans aucun doute un des plus remarquables. Avec son mélange subtil de folk, dream pop et shoegaze, la musique du duo est un vrai plaisir pour les oreilles et il est aisé de tomber sous son charme. Comme cela arrive malheureusement trop souvent, Bluedawn s'est séparé bien trop tôt, en nous laissant seulement 2 albums et un double mini-album. Han Hee-jeong et Jeong Sang-hoon ont cependant ensuite entamé chacun une carrière solo.

La vidéo que je vous propose ci-dessous est le clip d'une chanson extraite du 2e album du duo, sorti en 2006 sur le label Pastel Music (un des labels indépendants incontournables en Corée du Sud). Malheureusement, d'après le site de vente YesAsia, cet album n'est plus disponible. Mais si vous arrivez tout de même à le trouver (ou si Pastel Music a la bonne idée de le rééditer un jour), je vous invite bien sûr à vous jeter dessus.



Si vous souhaitez en savoir plus sur Bluedawn, vous pouvez consulter cette page (présentation rapide + biographie), que j'ai écrite pour le site KoME il y a quelques années.

lundi 26 mars 2012

Semaine spéciale Corée du Sud : JAURIM

Pour commencer cette semaine spéciale Corée du Sud, j'ai choisi du lourd : JAURIM. Un nom que vous connaissez peut-être déjà car JAURIM est un des rares groupes coréens ayant réussi à obtenir une certaine popularité tout en proposant une musique de qualité, plus basée sur une démarche artistique que sur des préoccupations mercantiles. Un exploit, en quelque sorte.

Si pour simplifier on peut dire que la musique du groupe se situe principalement dans un registre pop/rock, ce qui frappe rapidement quand on commence à s'intéresser à JAURIM, c'est en fait la grande variété de ses compositions. Ainsi, le groupe est autant capable de nous proposer des morceaux pop très joyeux et entraînants que des perles trip-hop d'une noirceur absolue (les amateurs du genre peuvent se jeter sur ce mini-album). Et tout ça en restant crédible ! Là aussi, tout le monde ne peut pas en dire autant...

Je pourrais continuer à vous parler de ce groupe pendant des heures, mais ce n'est pas mon but ici. Passons donc à la vidéo que j'ai sélectionné. Il s'agit en fait d'un double clip reprenant 2 chansons assez différentes extraites de l'album 04 (qui est personnellement mon préféré et que vous pouvez acheter ici).



Voilà, j'espère que ça vous a donné envie de vous intéresser un peu plus à ce talentueux groupe. N'hésitez pas à vous rendre sur YouTube pour découvrir d'autres chansons (il y en a beaucoup car le groupe est actif depuis pas mal d'années et a sorti de nombreux albums). Rendez-vous demain pour le 2e épisode de cette semaine spéciale Corée du Sud !

Semaine spéciale Corée du Sud sur le blog

Beaucoup d'entre-vous ont certainement remarqué avec effroi l'avalanche d'infos/articles en tout genre sur les boys bands et girls bands coréens que nous subissons depuis un moment. Comme cela a déjà été le cas avec le Japon il y a quelques années, on assiste en effet aujourd'hui à une mise en avant massive de tout ce que la scène musicale coréenne a de plus superficiel.

Ce constat est pour moi fort déprimant, mais plutôt que de passer des heures à dire du mal de ce genre de productions (ce qui serait parfaitement stérile), je me suis dit qu'il était bien plus intéressant de continuer de parler des artistes coréens que j'apprécie, de montrer qu'il existe une autre scène coréenne. C'est donc dans ce contexte que s'inscrit cette petite idée de "semaine spéciale Corée du Sud", que j'avais en tête depuis un moment.

Chaque jour pendant une semaine, je vais donc poster sur ce blog une vidéo d'un artiste/groupe coréen différent, accompagnée d'un petit commentaire. Oh, ce n'est vraiment pas grand-chose et ça ne va pas changer le monde bien sûr. Disons que c'est surtout un petit défi que je me suis fixé, sachant que je n'ai jamais posté sur ce blog 7 jours d'affilée...

YouTube c'est bien mais...

Ca ne vous a pas échappé si vous venez régulièrement sur ce blog : de nombreux posts contiennent des vidéos hébergées sur YouTube. Il faut dire que c'est bien pratique et très rapide à inclure. Seulement voilà, en parcourant les archives du blog, vous êtes peut-être déjà tombés sur des vidéos supprimées et ça, ça fait toujours tâche, en plus de réduire considérablement l'intérêt de certains posts. Je dois avouer que cette situation a tendance à m'agacer sérieusement (pour rester poli).

Pourquoi ces vidéos sont-elles supprimées de YouTube ? Eh bien il y a 2 possibilités. Tout d'abord, cela peut venir de la personne qui a mis en ligne la vidéo. Pour une raison x ou y, celle-ci peut décider d'elle-même de supprimer telle ou telle vidéo, voire de fermer carrément son compte. Mais là où ça devient "intéressant", c'est quand une vidéo est supprimée à cause d'une plainte d'une maison de disques. J'ai principalement remarqué ça avec des clips d'artistes japonais (mais pas uniquement).

Apparemment, je n'ai pas dû bien saisir le but d'une vidéo promotionnelle. Oui, je suis con, je croyais que plus un clip était diffusé sur le net (et donc vu par un maximum de personnes/d'acheteurs potentiels), plus la maison de disques était contente. Mais en fait, pour certains la meilleure politique, la plus logique, c'est celle-là : "nous avons les droits de cette vidéo et nous ne voulons pas que les gens la voient". Ils ont vraiment tout compris, ça ne fait aucun doute.

Alors vous allez me dire : "oui, mais maintenant les maisons de disques mettent en ligne elles-mêmes leurs propres vidéos". Eh bien c'est loin d'être toujours le cas. Pour certains artistes, il y a très peu, voire pas du tout de contenu "officiel" sur YouTube. Qu'on traque les sites qui mettent à disposition des albums entiers en MP3, ça je peux le comprendre. Mais qu'on fasse fermer le compte YouTube d'un pauvre gars qui a mis un clip en ligne dans le but de faire découvrir un artiste qu'il apprécie, là ça me dépasse... Avec une telle mentalité, ce beau principe du "partage de la culture" en prend encore un sacré coup. C'est triste.

Interview de Yamaoka prochainement sur Nolife

Il me semble que j'avais déjà évoqué rapidement sur ce blog le délirant Lollipop Chainsaw, un jeu actuellement en développement chez Grasshopper Manufacture et dont Akira Yamaoka signe la musique (la sortie du jeu est prévue chez nous en juin prochain sur PS3 et Xbox 360). Je n'avais par contre pas dû citer une autre production de ce studio : Sine Mora, un jeu très différent (un "shoot'em up" à scrolling horizontal) disponible sur la plateforme de téléchargement de la Xbox 360 depuis le 21 mars. Là aussi on doit la BO à Akira Yamaoka. Vous pouvez avoir un aperçu de celle-ci grâce à plusieurs extraits disponibles ici et . A ce jour, à ma connaissance, aucune sortie en CD ou en téléchargement de cette BO n'est prévue, mais je dois avouer que cela ne me dérange pas trop vu que je n'accroche pas spécialement aux extraits (c'est plus proche de ce qu'il a fait récemment pour Sdatcher que de son travail sur la série Silent Hill ou Shadows of the Damned)...

Si vous souhaitez en savoir plus sur le travail d'Akira Yamaoka concernant Sine Mora, sachez que la chaîne Nolife devrait diffuser dans les prochains jours, dans son émission 101%, un reportage sur le jeu qui inclura normalement une interview du compositeur. Pour celles et ceux qui ne connaissent pas encore, l'émission 101% est diffusée du lundi au vendredi vers 19h (il y a également plusieurs rediffusions, dont une vers 22h). Si vous ne savez pas comment voir cette chaîne, rendez-vous sur cette page.

dimanche 25 mars 2012

Mon avis sur la BO de Silent Hill: Downpour

Sortie en France le 12 mars dernier en téléchargement ET en CD (c'est loin d'être toujours le cas pour ce genre d'album, donc je tiens à insister là-dessus), la bande originale du jeu Silent Hill: Downpour a la particularité d'être la 1re de la série à ne pas avoir été composée par Akira Yamaoka. Celle-ci a en effet été confiée à Daniel Licht, à qui on doit, entre autres, la musique de la série TV Dexter. Bon, tout ça vous le savez déjà depuis longtemps si vous consultez régulièrement ce blog, mais je tenais à resituer le contexte pour tout le monde, avant de vous donner mon avis sur cette BO que j'ai maintenant pu écouter plusieurs fois.

Parmi les 19 morceaux qui composent la BO de Silent Hill: Downpour, il y en a en fait 1 qui n'est pas signé Daniel Licht : Silent Hill (et là on peut déjà dire qu'il a sûrement fallu des heures et des heures de recherche pour trouver ce titre...). Il s'agit en fait de l'unique chanson de l'album. On la doit à Jonathan Davis (chanteur du groupe de "nu metal" Korn), qui signe également l'interprétation. Honnêtement, quand j'ai appris sa participation à la BO, j'ai eu très peur. D'une part parce que je ne suis pas vraiment fan de son groupe, d'autre part parce que cette association "nu metal/Silent Hill" n'a rien de naturel pour moi.

Au final, je ne vais pas être hypocrite en disant que je trouve la chanson en elle-même insupportable, avouons que ça se laisse écouter et que ça aurait pu être bien pire (les producteurs du jeu auraient pu faire appel à Lady Gaga ou aux Black Eyed Peas, on s'en sort pas trop mal finalement). Au pire, si vous n'aimez pas du tout, sachez que la chanson n'est pas placée au milieu de l'album (ce qui n'aurait pas été judicieux), il s'agit de la 1re piste et vous pourrez donc facilement la passer. Pour l'anecdote, on notera que ce n'est pas la 1re incursion de Jonathan Davis dans le monde des jeux vidéo, puisqu'en 2008 Korn avait signé un morceau pour le jeu Haze (vous trouverez ça sur YouTube si ça vous intéresse).

Mais évoquons plutôt LE point qui m'a le plus déçu à propos de cette BO. J'étais vraiment heureux d'apprendre que Mary-Elizabeth McGlynn allait y participer, tant j'avais apprécié son travail avec Akira Yamaoka sur les précédents épisodes. Seulement voilà, comme je l'ai annoncé plus haut, ce CD ne contient qu'une seule chanson, celle de Jonathan Davis. Alors non, cela ne veut pas dire qu'on nous a menti, Mary-Elizabeth McGlynn participe bien à cette BO. Le problème, c'est que cette participation est très limitée, la chanteuse ne fournissant qu'un accompagnement vocal de quelques secondes sur 2 titres (Intro Perp Walk et Bus to Nowhere).

A part ça, je dois dire que j'ai plutôt apprécié cette BO. Si l'annonce du changement de compositeur a provoqué un intense sentiment de déception et de nombreuses inquiétudes chez les fans de la série à l'époque, je pense que Daniel Licht a fourni un travail de qualité et qu'il faut saluer celui-ci. Loin de singer Akira Yamaoka, Daniel Licht a réussi à imposer son propre style tout en respectant l'esprit de la série. Bien sûr, il y a certains passages qui peuvent rappeler le travail du compositeur japonais, comme la mandoline sur Intro Perp Walk, qui sonne comme une référence au thème principal du 1er Silent Hill. Mais dire que Daniel Licht a cherché à imiter le compositeur original de la série serait vraiment de la mauvaise foi.

La bande originale de Silent Hill: Downpour est loin d'être uniforme et sait installer une ambiance mystérieuse, mélancolique ou oppressante. Bref, tout ce que l'on peut attendre de la BO d'un Silent Hill. Si certains diront qu'on est loin de l'intensité que pouvait dégager parfois la musique de Yamaoka (difficile en effet de rivaliser avec certains titres très agressifs/éprouvants de la BO du 1er épisode, comme My Heaven ou Ain't gonna rain), je pense que des morceaux comme Jump Monster ou Basement Fight illustrent tout de même efficacement le climat pesant, angoissant, si caractéristique de la série. Mais Daniel Licht nous propose également des titres plus mélodiques que l'on prend plaisir à écouter et réécouter. Citons par exemple à nouveau Intro Perp Walk, Stalking for Dinner (le 1er morceau de la BO qu'on a pu découvrir sur le net) ou Meet JP.

En conclusion, même si, comme souvent avec ce genre d'albums, certains morceaux sont finalement peu intéressants sortis de leur contexte (c'était le cas aussi avec Yamaoka), cette BO n'en demeure pas moins recommandable, surtout compte tenu de son prix peu élevé (moins de 11 euros actuellement sur amazon.fr pour la version CD).

mardi 20 mars 2012

Extraits de la BO de Silent Hill: Book of Memories

Si vous souhaitez avoir un petit aperçu de la bande originale du jeu Silent Hill: Book of Memories, vous pouvez écouter quelques secondes de chaque morceau ici. Comme indiqué dans mon précédent message, cette BO signée Daniel Licht sera disponible en téléchargement légal un peu plus de 3 semaines avant sa sortie en CD. D'après le site Amazon.com, la version MP3 devrait être disponible dès le 26 mars (au lieu du 27). Par contre, au moment où j'écris ces lignes, je n'ai trouvé aucune trace de cette édition sur le site français d'Amazon. C'est un peu curieux dans la mesure où la BO de Downpour est elle disponible en CD et en MP3 chez nous... Mais bon, personnellement cela ne me dérange pas vraiment vu que, comme d'habitude, pour moi ce sera la version CD (toujours prévue le 17 avril).

Parmi les 26 morceaux qui composent cette BO, on peut trouver 2 chansons interprétées par Mary-Elizabeth McGlynn (Now we're Free et Love Psalm) et ça, ça fait toujours plaisir. A part ça, vu que je n'ai pas encore beaucoup écouté les extraits disponibles, je ne peux pas trop vous donner mes impressions. Disons tout de même que pour l'instant je suis moyennement emballé et que pas grand-chose n'a retenu mon attention. A noter que l'extrait de The Shop Room vous rappellera quelque chose si vous avez déjà écouté la BO de Downpour (vive le recyclage)...

dimanche 26 février 2012

La BO de Silent Hill: Book of Memories sortira également chez Milan Records !

Après Downpour, le label Milan Records a annoncé qu'il sortirait également la BO de Book of Memories, l'épisode multijoueur de Silent Hill exclusif à la PS Vita (la dernière console portable de Sony). Un jeu qui, pour l'anecdote, avait suscité au moment de son annonce des flots de haine de la part de nombreux fans de la série qui ne voyaient pas d'un très bon oeil l'association "Silent Hill + multijoueur". A nouveau composée par Daniel Licht, la BO du jeu devrait être disponible le 27 mars en téléchargement et le 17 avril en CD.

J'en profite pour revenir sur la BO de Downpour. Sa sortie est toujours prévue pour le 13 mars aux Etats-Unis. En France, nous pourrons normalement l'obtenir 1 jour plus tôt. Le CD contiendra 18 morceaux composés par Daniel Licht, ainsi qu'un morceau composé et interprété par Jonathan Davis (Korn). A noter qu'au moment où j'écris ces lignes, celui-ci est disponible en pré-commande sur le site Amazon.fr pour seulement 10,99 euros ! Afin de vous rassurer quant à la qualité de la BO de cet épisode, je vous invite à découvrir ici un morceau posté par le label sur SoundCloud, il y a une dizaine de jours.

Signalons enfin que Milan Records devrait également sortir cette année les BO d'Origins, Homecoming et Shattered Memories (composées par Akira Yamaoka) pour le marché occidental. Pour rappel, ces BO n'ont en effet jamais bénéficié d'une sortie officielle en dehors du Japon (le coffret SILENT HILL SOUNDS BOX n'étant sorti que là-bas), seules des versions promo de Homecoming et SM ont été distribuées. Avec un peu de chance, on aura peut-être le droit à quelques inédits sur les CD, mais j'avoue que je n'y crois pas trop...

Ci-dessous la jaquette française et la jaquette américaine de la BO de Silent Hill: Downpour.


Anna Ternheim au Café de la Danse - 22/02/2012

Comme je vous l'avais signalé ici, Anna Ternheim était en concert à Paris, au Café de la Danse, le 22 et le 23 février pour la promotion de son dernier album, The Night Visitor. L'ayant vue il y a 3 ans dans cette même salle, je savais à quoi m'attendre et je ne pouvais donc pas rater ce retour en France, j'ai donc assisté au concert du mercredi. Et le moins que je puisse dire, c'est que je ne regrette pas le déplacement. L'ambiance de la soirée était résolument intimiste. La scène était aménagée comme un vieux salon avec des tapis au sol, des fauteuils, une table basse, un piano droit, des lampes, un chandelier et... une statue de chien. Au fond, on pouvait voir dans un cadre la pochette du dernier album.

C'est avec un peu de retard que la chanteuse arrive sur scène pour interpréter Solitary Move, seule à la guitare, avec un éclairage volontairement minimaliste. D'ailleurs, ce choix d'éclairage limité sera maintenu tout au long du concert. Après Solitary Move, Anna enchaîne sur le magnifique What Remains?, toujours seule sur scène. Elle interprète ensuite un titre plus ancien, Troubled Mind, qui figurait sur le single To be gone, sorti en 2004. Le morceau terminé, elle s'installe au piano et nous offre Shoreline, après avoir présenté la chanson (elle dit entre autres que sa version est très différente de la version originale de Broder Daniel). Retour à la guitare pour You mean nothing to me anymore, qu'elle qualifie de "happy sad song".

Pendant qu'elle interprète la chanson, un homme traverse la scène, s'installe derrière elle dans un confortable fauteuil, verse 2 verres de vin et allume une cigarette. Il s'agit de Dave Ferguson (à qui l'on doit l'enregistrement de The Night Visitor), qui l'accompagnera sur scène pour le reste de la soirée, à la basse, à la guitare ou au banjo. Leur première collaboration pendant ce concert se fait sur Lorelie-Marie, puis The longer the waiting, the sweeter the kiss. On s'aperçoit rapidement, à travers ses échanges avec Anna et ses remarques adressées au public, que Dave Ferguson est quelqu'un de particulièrement fun, un sacré personnage qui provoquera des rires dans la salle à plusieurs reprises.

La suite du concert est bien évidemment composée d'une majorité de titres de The Night Visitor : All Shadows, Ghost of a Man, Walking aimlessly... Mais nous avons également le droit à des titres plus anciens : Girl laying down et Let it rain. Pour ce dernier, Anna chante dans la pénombre en étant tout d'abord uniquement accompagnée par le son d'un métronome, puis Dave la rejoint à la basse. Un des moments magiques du concert. Au cours de la soirée, les 2 artistes ont aussi repris The Great Divide de Johnny Cash (Dave était alors à la guitare et Anna au piano) et Dave a interprété Baby's gone (Jack Clement) en solo.

Après Bow your Head, les 2 artistes quittent la scène, mais Anna ne tarde pas trop à revenir sous les applaudissements du public. C'est Halfway to Fivepoints, extrait de son album Separation Road, que la chanteuse a choisi de nous interpréter seule à la guitare pour ce rappel. Pour l'anecdote, on précisera qu'Anna s'est un peu plantée et qu'elle a dû recommencer le morceau. Dave Ferguson revient ensuite sur scène et ils nous interprètent ensemble ce qui sera vraiment le dernier morceau de la soirée : Black Light Shines.

Le concert terminé (en beauté), je n'ai bien sûr pas pu m'empêcher de passer par le stand de merchandising, qui proposait pas mal de choses : le dernier album bien sûr (en édition 2 CD+DVD et en vinyl), un vinyl limité à 700 exemplaires comprenant 4 reprises enregistrées par Anna et Dave pendant les répétitions pour la tournée, un DVD et un CD live de 2009, 2 modèles de T-shirt (un noir et un gris avec un design différent), un sac, un album solo de Dave Ferguson et une affiche.

La setlist (pas complètement sûr de l'ordre à un moment) :

- Solitary Move
- What Remains?
- Troubled Mind
- Shoreline
- You mean nothing to me anymore
- Lorelie-Marie
- The longer the waiting, the sweeter the kiss
- All Shadows
- Ghost of a Man
- God don't know
- Baby's gone
- Girl laying down
- Let it rain
- The Great Divide
- Walking aimlessly
- Bow your Head
- Halfway to Fivepoints (rappel)
- Black Light Shines (rappel)

Ci-dessous quelques photos du concert. Désolé pour la qualité, la scène était peu éclairée et je n'ai pas utilisé de flash. Comme d'hab', vous devriez trouver d'autres photos de meilleure qualité sur le net.

dimanche 5 février 2012

KOTOKO, le dernier film de Tsukamoto avec Cocco

La 1re collaboration entre le réalisateur Shinya Tsukamoto et Cocco remonte à 2004, lorsque cette dernière écrit, compose et interprète la chanson blue bird pour le film Vital. Ils se retrouvent ensuite en 2010 sur le projet Inspired movies. Mais c'est l'année dernière que leur collaboration la plus importante voit le jour, puisque la chanteuse interprète le rôle principal du dernier long métrage de Tsukamoto, KOTOKO.

Celui-ci n'est toujours pas sorti en salles au Japon (la sortie japonaise officielle est prévue en avril), mais il a déjà été projeté dans plusieurs pays, dans le cadre de festivals, où il a d'ailleurs été récompensé de nombreuses fois. Cocco y joue un personnage torturé (une mère qui souffre d'hallucinations et qui s'auto-mutile), un personnage en fait inspiré en partie de sa vie personnelle. Elle s'est particulièrement investie dans ce film, non seulement au niveau de l'interprétation, mais aussi dans d'autres domaines, comme le scénario ou la musique (ce qui n'est pas très surprenant).

Je dois avouer que je ne suis pas un grand fan de Tsukamoto (je me souviens tout de même avoir bien apprécié Gemini pour son ambiance à l'époque), mais je suis bien évidemment impatient de voir ce dernier long métrage, pour la prestation de Cocco. Si c'est également votre cas, vous pouvez déjà en avoir un petit aperçu avec la bande-annonce et les quelques photos ci-dessous.










Le site officiel du film

dimanche 15 janvier 2012

La BO de Silent Hill: Downpour en mars chez Milan

Ca y est, c'est confirmé, la bande originale du prochain jeu Silent Hill, composée par Daniel Licht (j'en avais déjà parlé ici et ), aura bien le droit à une édition CD ! Plusieurs sites de vente la proposent déjà en pré-commande. Aux Etats-Unis, selon les sites Amazon.com et CD Universe, la date de sortie serait le 13 mars prochain, ce qui correspondrait à celle du jeu (qui a déjà été reportée plusieurs fois). En Europe, cette BO serait apparemment disponible plus tôt, puisque la version anglaise et la version allemande d'Amazon annoncent une sortie pour le 6 mars. Tout cela pourrait bien sûr changer d'ici-là...

En tout cas, le CD ne sera pas édité par un petit label obscur, puisque c'est chez Milan Records qu'il verra le jour. Un label principalement connu pour ses BO de films et qui avait déjà collaboré avec le petit monde de la musique de jeux auparavant, en ayant la bonne idée de sortir l'excellente BO du dernier Alone in the Dark, composée par Olivier Derivière. Pour Silent Hill: Downpour, ce n'est pas un choix très étonnant quand on sait que ce label édite déjà les BO de la série Dexter, également signées Daniel Licht...