dimanche 25 décembre 2011

Anna Ternheim ?

Je viens de consacrer un post au dernier album d'Anna Ternheim et je me disais que c'était peut-être la 1re fois que la plupart d'entre-vous entendait parler de cette artiste, que j'apprécie vraiment beaucoup depuis des années. Je vous propose donc à présent de découvrir quelques chansons de ses précédents albums.

On commence tout d'abord avec 3 chansons extraites de son 1er album, Somebody Outside. Les 2 premières, To be gone et My Secret, sont des compositions personnelles d'Anna Ternheim. Shoreline est une reprise du groupe suédois Broder Daniel, qui conclue magnifiquement l'album. On peut également retrouver cette chanson sur le mini-album Shoreline EP, composé exclusivement de reprises.





La chanson suivante, Girl laying down, est extraite de Separation Road, son 2e album. L'édition limitée de l'album contient un 2e CD (Naked Versions II) sur lequel on peut trouver une version piano/voix de ce morceau.



Lovers Dream est une chanson figurant à l'origine sur Separation Road. La chanteuse l'a ensuite réenregistrée en duo avec Fyfe Dangerfield. C'est cette version, disponible sur le mini-album Lovers Dreams & More Music for Psychotic Lovers, que reprend le clip ci-dessous.



Pour la promotion de Leaving on a Mayday, l'artiste a choisi d'enregistrer des vidéos dans lesquelles on pouvait découvrir des versions différentes de celles incluses sur l'album (les morceaux étaient présentés avec des arrangements plus simples). En voici 2 : No, I don't remember et My heart still beats for you.




Voilà, j'espère que vous avez apprécié cette petite sélection et que ça vous a donné envie de vous intéresser à cette artiste.

The Night Visitor, le nouvel album d'Anna Ternheim

Trois ans après l'excellent Leaving on a Mayday, le nouvel album de la chanteuse pop/folk suédoise Anna Ternheim, intitulé The Night Visitor, est sorti fin octobre en Suède et dans d'autres pays européens (la sortie officielle française aura lieu en janvier prochain). Celui-ci, composé de 12 titres (dont la reprise The longer the waiting, the sweeter the kiss, en duo avec Dave Ferguson) a été enregistré aux Etats-Unis avec des musiciens originaires de Nashville et New York. L'album est disponible en édition CD simple, en coffret limité 2 CD + 1 DVD et en vinyl (toutes ces éditions peuvent être commandées sur ce site, par exemple).

Si The Night Visitor est assez différent des précédents albums d'Anna Ternheim, il est pour moi tout aussi excellent et je dois dire que je l'ai déjà écouté de nombreuses fois avec beaucoup de plaisir. C'est sans aucun doute l'album le plus homogène de cette artiste, il s'en dégage vraiment une atmosphère particulière. On sent bien que cette collaboration avec des musiciens américains expérimentés (qu'elle rencontrait pour la 1re fois) a été particulièrement fructueuse. Difficile de dire quel est le meilleur titre de cet album, tant celui-ci est rempli d'excellentes chansons, mais pour ma part j'ai vraiment eu un gros coup de coeur pour Ghost of a man.

A noter qu'Anna Ternheim sera de retour en France les 22 et 23 février 2012 pour 2 concerts au Café de la Danse (Paris). J'ai eu l'occasion de la voir dans cette salle en avril 2009 et je peux vous dire que j'en garde un excellent souvenir. Si vous n'avez pas encore eu la chance de la découvrir sur scène, je vous recommande vivement de réserver vos places (d'autant plus que le prix est loin d'être excessif).

Ci-dessous, vous pouvez découvrir le 1er trailer officiel de l'album, la version "live on the porch" de The longer the waiting... (vidéo extraite du DVD de l'édition limitée), un live de What remains? et la version studio de Ghost of a man (je veux vraiment que vous découvriez cette magnifique chanson !).




Tizzy Bac : les clips de The Tell-Tale Heart

Oui, encore un post sur Tizzy Bac car je viens d'aller sur le site officiel du groupe et je me suis aperçu que pas moins de 5 clips avaient vu le jour depuis la sortie de The Tell-Tale Heart ! Comme je les trouve assez fun, je n'ai pas résisté à l'envie de tous les poster ici. Avec un peu de chance, ça vous donnera peut-être envie de vous procurer l'album. D'ailleurs, à ce propos, si contrairement à moi vous préférez le téléchargement (légal) à l'achat de CD, j'ai vu que The Tell-Tale Heart était disponible au format MP3 sur le site Amazon.fr (ce qui m'a beaucoup surpris). L'album précédent ainsi que le maxi Don't Change sont également disponibles en téléchargement sur ce même site.





Réédition du 1er album de Tizzy Bac

Je viens de voir en faisant un tour sur le site de vente YesAsia (ce que je n'avais pas fait depuis un moment) que le 1er album de Tizzy Bac, Anything can tempt me, avait été réédité en octobre. Une excellente nouvelle pour les personnes ayant découvert le groupe récemment car cet album n'était plus disponible depuis pas mal de temps. Je vous conseille donc bien sûr de profiter de cette opportunité pour découvrir ce très bon disque, si vous ne l'avez pas encore.

Pour rappel, je vous avais déjà parlé ici de ce génial trio taïwanais à l'occasion de la sortie de son dernier album, The Tell-Tale Heart. Un disque qui fait d'ailleurs partie de mes gros coups de coeur de cette année.

samedi 24 décembre 2011

J'ai pas pu m'empêcher...



Titre extrait du 2e album d'Etyl, une artiste dont je vous avais déjà parlé un peu ici.

Toujours là

Comme vous avez pu le constater, mon dernier post ici remonte à près de 2 mois. Je ne souhaite pas spécialement m'étendre sur les raisons, disons simplement que j'ai eu beaucoup de mal à faire face à une très mauvaise nouvelle. L'hypocrisie et la connerie de certaines personnes ont par ailleurs bien failli m'achever, mais j'ai finalement décidé de ne pas me laisser abattre et de me consacrer à nouveau à ce que j'aime. Bref, malgré cette longue absence, sachez que j'ai bien l'intention de continuer ce blog. J'espère d'ailleurs pouvoir concrétiser certaines idées qui me trottent dans la tête depuis un bon moment...

dimanche 30 octobre 2011

Nouvel album de JACK OR JIVE !

Un nouvel album de JACK OR JIVE, c'est toujours un grand évènement (enfin, au moins pour moi en tout cas). J'étais donc heureux de recevoir il y a quelques jours un mail de Yuen Kim Wah, le responsable du label Ultra-Mail Prod., annonçant la sortie de TENSHOU, le nouveau CD du duo japonais (disponible depuis le 26 octobre).

Ce nouvel album studio est composé de 9 titres (voir plus bas pour le tracklisting) et semble avoir bénéficié d'un packaging particulièrement soigné. Comme c'est souvent le cas avec JACK OR JIVE, le tirage est assez limité (600 exemplaires). Pour le commander, vous pouvez contacter directement le responsable du label (en anglais) à cette adresse : ultramailprod@yahoo.com.hk

A ce jour, on ne peut pas vraiment dire que Chako et Makoto ont beaucoup communiqué sur ce nouveau disque. Il n'y a aucune info disponible sur leur site officiel ou leur page MySpace au moment où j'écris ces lignes... On pouvait cependant trouver quelques indices sur YouTube où ils ont mis en ligne 3 morceaux inédits. Le 1er, THE GIRLS OF SHIRAUME, est apparu il y a plus d'un an, les 2 autres (TENSHOU et HAYABUSA) sont disponibles depuis cet été.





Le tracklisting de l'album :
1. THE GIRLS OF SHIRAUME
2. BE SELFLESS
3. HAYABUSA
4. CHERRY BLOSSOMS
5. KOKOROBITO 2
6. THE LAST DAY
7. BLUE LANDSCAPE
8. TENSHOU
9. SEIRYU

Pour en savoir plus sur JACK OR JIVE, vous pouvez consulter la page que j'avais consacré au duo sur le site JaME :
http://www.jame-world.com/fr/artists-biography-724-jack-or-jive.html

samedi 15 octobre 2011

Quelques sorties japonaises à venir

Comme vous avez pu le remarquer, ce blog n'est pas très actif ces derniers temps (mais l'a-t-il déjà été en fait ?). J'espère pouvoir faire évoluer cette situation prochainement. En attendant, je vous propose une petite sélection de sorties à venir.

On commence avec Chiharu Tamashiro qui sortira son 1er maxi solo, intitulé Kamisama, le 19 octobre. Le CD contiendra le titre principal en version originale et instrumentale, ainsi que 2 morceaux live. Si le nom de cette chanteuse ne vous dit rien, vous connaissez peut-être au moins Kiroro (j'en avais déjà parlé ici), le duo qu'elle forme avec Ayano Kinjo et à qui on doit de magnifiques chansons comme Nagai aida, Mirai e ou Aitai. Pour en revenir à Kamisama, vous pouvez voir un extrait du clip ici. Il s'agit d'un morceau pop très classique au refrain rythmé. Pour ma part, je dois avouer que je suis moyennement emballé...

Le 9 novembre, Aoi Teshima (dont je vous avais parlé ici il y a quelques mois) sera déjà de retour avec une compilation : Collection Blue. En plus de titres extraits de ses albums (Teru no uta, Niji, The Rose...), on pourra y retrouver, entre autres, le morceau Because (composé par Yoko Kanno, extrait de la BO du film Surely Someday), la reprise de Can't Help Falling In Love (à ce jour uniquement disponible en téléchargement) ou bien encore les 2 chansons qu'elle a interprété pour le jeu Fragile Dreams (Hikari et Tsuki no nukumori).

Le même jour, EMI Music Japan va rééditer les 3 premiers DVD de Chihiro Onitsuka (il me semble que ça ne sera pas la 1re fois). Ce sera l'occasion pour vous d'acheter le live CRADLE ON MY NOISE si vous ne l'avez pas déjà. Les 2 autres (les compilations de clips ME AND MY DEVIL et PRINCESS BELIEVER) ne présentent par contre pas un grand intérêt depuis la sortie de THE COMPLETE CLIPS...

Le 23 novembre, PUFFY nous proposera un nouveau best-of (ce sera au moins le 3e...), sobrement intitulé 15, pour marquer le 15e anniversaire de sa formation. Selon votre intérêt pour le duo féminin (et l'état de votre compte en banque), vous pourrez vous procurer l'édition standard 2 CD ou l'édition limitée qui inclura un DVD en plus, ainsi qu'une petite serviette (???) avec un dessin original de Rodney Alan Greenblat, qui a signé de nombreux artworks pour PUFFY de 1996 à 2000.

Si vous êtes fan d'Hideo Kojima, vous connaissez sûrement déjà Sdatcher, le feuilleton radiophonique reprenant l'univers du jeu Snatcher, dont Akira Yamaoka a composé la musique. Si ce n'est pas le cas, une petite recherche sur Google vous en dira plus (j'avais très brièvement évoqué ce projet à la fin de ce post). Bref, Sdatcher, actuellement diffusé sur le net, sera disponible dans une édition double CD le 14 décembre. Apparemment, on devrait y retrouver, en plus du feuilleton lui-même (qui ne présente pas un grand intérêt quand on ne parle pas japonais), les morceaux composés par Akira Yamaoka sur des pistes isolées. Ce double CD est déjà disponible en pré-commande sur le site japonais Konami Style. Avec un peu de chance, on le retrouvera peut-être aussi prochainement sur CD Japan...

Puisqu'on parle de CD Japan, toujours à propos d'Akira Yamaoka, je viens de voir ça sur ce site. Il s'agit d'un jeu musical sur Evangelion auquel le compositeur a participé. C'est sorti fin septembre sur PSP et cette édition a la particularité d'être vendue avec un CD audio. Personnellement, je ne trouve pas les BO de ce genre de productions d'un grand intérêt, mais je voulais signaler cette sortie ici pour les plus gros fans de Yamaoka que ça pourrait intéresser.

samedi 17 septembre 2011

Nouveau DVD live de KOKIA

Pour tous les fans de KOKIA qui ne seraient pas encore au courant, la chanteuse vient de sortir un nouveau DVD intitulé The 5th season concert il y a quelques jours. Et elle n'a pas fait les choses à moitié puisqu'il s'agit en fait d'un quadruple DVD, reprenant l'intégralité des 2 concerts qu'elle a donné le 21 et le 22 mai au Tokyo International Forum.

Ne vous précipitez pas tout de suite sur CD Japan ou Yesasia, vous ne trouverez aucune trace de cette sortie. En effet, comme Live in Paris 2007, infinity tour at Tokyo et OTO NO TABI BITO, The 5th season concert est une autoproduction et ne peut être commandé que sur la boutique officielle online de KOKIA. Cette dernière étant réservée aux japonais, il vous faudra donc passer par un intermédiaire habitant au Japon pour pouvoir vous le procurer.

Ah, n'oublions pas un "détail" : ce quadruple DVD est vendu 8000 yens (plus de 70 euros). Oui, quand-même... Si vous êtes assez fan de cette artiste pour envisager de l'acheter, je vous suggère de ne pas attendre trop longtemps car il est fort probable qu'il devienne indisponible assez rapidement, comme cela a été le cas pour les titres cités plus haut (qui se revendent aujourd'hui sur Yahoo! Auctions Japan à des prix exorbitants).

Ci-dessous une vidéo promo de The 5th season concert.

vendredi 2 septembre 2011

La BO de Shadows of the Damned est disponible !

Excellente nouvelle pour tous les fans d'Akira Yamaoka : le CD de la bande originale de Shadows of the Damned est enfin disponible ! Cette édition CD est composée de 21 morceaux et peut être commandée uniquement sur la boutique officielle de Grasshopper Manufacture. Le tirage étant limité à 1000 exemplaires, je vous conseille de passer commande très rapidement. A noter que les 300 premiers acheteurs auront droit à un autographe du compositeur sur leur exemplaire.

vendredi 26 août 2011

Mai Lev : une douce voix en provenance d'Israel

Histoire de varier les plaisirs, j'ai décidé de vous parler aujourd'hui d'une jeune artiste israélienne découverte il y a quelques années : Mai Lev. Si le 1er album de Mai Lev, Birthday, est sorti en 2009, j'ai eu l'occasion de faire sa connaissance dès 2007 ou 2008 grâce à sa page MySpace sur laquelle elle proposait quelques démos à écouter. Je me rappelle que j'étais tout de suite tombé sous le charme de cette jolie voix. Les compos étaient assez simples mais très agréables.

Malgré son jeune âge, la chanteuse avait déjà à l'époque une certaine expérience dans le monde de la musique. Son parcours témoigne par ailleurs d'une grande polyvalence puisqu'après avoir fait partie d'un groupe de punk à 14 ans, elle s'est illustrée dans le domaine de la musique classique, puis dans celui de l'électro au sein du groupe The Sweep, avec lequel elle a enregistré l'album Voicemail.

C'est grâce au petit label belge Off que le 1er album solo de Mai Lev (dont elle signe paroles et musique de tous les titres) a pu voir le jour en 2009. Soyons francs, ce n'est clairement pas les paroles de l'album (en anglais) qui constituent son intérêt, celles-ci étant assez limitées. Non, ce qui impressionne surtout sur Birthday, c'est la richesse et la qualité de ses arrangements (principalement signés par Nir Maimon, que la chanteuse considère comme son mentor). De nombreux musiciens ont en effet participé à l'enregistrement : guitaristes, pianiste, harpiste, violonistes, violoncellistes, tromboniste... On peut même retrouver sur certains titres une petite touche électro, comme sur To me, qui est un de mes morceaux préférés de l'album.

Pour peu que vous arriviez à vous accommoder de ses paroles souvent simplistes (j'insiste sur ce point car je pense que ça en dérangera certains), Birthday vous permettra de passer un agréable moment. Même si ce n'est certainement pas le plus grand disque de ces 10 dernières années, c'est en tout cas un bel album pop à la production soignée qui se place largement au dessus de ce que l'on peut entendre quotidiennement sur certaines radios.






Acheter Birthday sur Amazon.fr :
- CD
- MP3

jeudi 11 août 2011

Mary Elizabeth McGlynn sera sur la BO du prochain Silent Hill !

Il y a quelques jours, Mary Elizabeth McGlynn a participé à une session d'enregistrement avec Daniel Licht. Oui, Daniel Licht, vous savez, le gars à qui on a confié la lourde tâche de composer la bande originale de Silent Hill: Downpour (j'en avais déjà parlé ici). Si énormément de monde regrette qu'Akira Yamaoka ne signe pas la musique de cet épisode (rappelons quand-même qu'il a beaucoup contribué au succès de cette série pendant plus de 10 ans), le fait que Mary Elizabeth McGlynn soit elle toujours présente constitue une excellente nouvelle. Après, pour savoir si cette collaboration avec Daniel Licht est aussi efficace que le couple McGlynn/Yamaoka, il nous faudra encore patienter...

En tout cas, Daniel Licht semble être très confiant concernant son travail sur ce nouvel épisode de Silent Hill. Dans une interview pour le site Girl Gamer réalisée lors du dernier E3 (le plus gros salon US consacré aux jeux vidéo), il parle des fans de la série qui le harcèlent quotidiennement par e-mail ("please, please, please, don't fuck it up!") et tient à les rassurer : il soigne particulièrement son travail pour Downpour et celui-ci les satisfera pleinement. Vous pouvez voir la vidéo de cette interview ici.

jeudi 4 août 2011

KOKIA : une nouvelle compilation

Une nouvelle compilation de KOKIA, intitulée pieces, sera disponible au Japon dès le 24 août. Editée par Lantis, pieces regroupera des morceaux qu'elle a enregistré pour diverses séries d'animation et qui étaient déjà sortis en single (KARMA, Fate...). On retrouvera également sur cette compilation les 3 morceaux composés pour le jeu Ar Tonelico 3 (déjà présents sur cet album), ainsi que la version de Road to Glory sortie en maxi. Enfin, histoire de rendre ce CD indispensable pour les fans qui possédent déjà toutes ces chansons, 2 titres inédits seront inclus. Le tracklisting complet est disponible ici.



pieces en pré-commande sur CD Japan
Site officiel de KOKIA

mercredi 3 août 2011

Hayley Westenra (re)chantera World in Union

Si vous connaissez bien Hayley Westenra, vous savez sans doute qu'elle a chanté plusieurs fois l'hymne national néo-zélandais (God Defend New Zealand) pour les All Blacks sur divers terrains de rugby (voir par exemple cette vidéo au Stade de France en 2006). Eh bien la collaboration entre la chanteuse et le petit monde du ballon ovale se poursuit puisqu'elle a accepté d'interpréter le morceau World in Union pour l'édition 2011 de la coupe du monde de rugby. La chaîne de télé anglaise ITV diffusera sa version de la chanson lors de chaque retransmission de match, du 9 septembre au 23 octobre.

La chanteuse avait déjà chanté ce morceau en 2007, mais parmi beaucoup d'autres artistes (Roberto Alagna, Katherine Jenkins...). Honnêtement, je ne suis pas vraiment fan de cette version, mais je vous laisse vous faire votre propre avis. La version solo d'Hayley sera disponible sur un album qui devrait paraître le 12 septembre en Angleterre, si l'on en croit le site de vente Amazon.co.uk. L'édition japonaise de l'album sortira elle le 21 septembre et aura la particularité d'inclure une version japonaise de World in Union en plus.

Si vous aimez Hayley Westenra et les mecs baraqués en short, vous pouvez voir quelques photos promo ici.

mardi 2 août 2011

Nouveau single de LOVE PSYCHEDELICO

L'incontournable duo pop/rock japonais LOVE PSYCHEDELICO nous proposera un nouveau single le 10 août prochain. Intitulé It's You, celui-ci sera, comme souvent au Japon, disponible en 2 versions. L'édition de base contiendra le titre principal et une reprise d'Eric Clapton, Lay Down Sally. L'édition limitée, quant à elle, reprendra ces 2 titres plus les morceaux Dry Town ~Theme of Zero~ et Shadow behind. Cette édition comprendra également un DVD sur lequel on retrouvera le clip de la chanson principale, ainsi que ceux de Dry Town ~Theme of Zero~ et Shadow behind.

It's You a en fait été composé pour la 2e saison de la série télé japonaise Zettai reido. Les 2 titres supplémentaires de l'édition limitée ont eux été utilisés pour la 1re saison de cette même série et étaient déjà disponibles sur un précédent single sorti en mai 2010. Contrairement à It's You, ces 2 morceaux n'ont pas été composés spécialement pour la série. Dry Town ~Theme of Zero~ est en fait une version réarrangée d'un morceau du 2e album du duo (LOVE PSYCHEDELIC ORCHESTRA) et Shadow behind est extrait du dernier album en date (ABBOT KINNEY, sorti en janvier 2010).





Il me semble que c'est la 1re fois que je parle de LOVE PSYCHEDELICO sur ce blog, mais j'avais déjà eu l'occasion de dire tout le bien que j'en pense sur mon 1er site perso et sur Nihon-fr.com, il y a de nombreuses années. Je suis en effet tombé amoureux de ce duo il y a maintenant 10 ans, dès son 1er album : THE GREATEST HITS (qui n'est pas un album "best-of", contrairement à ce que laisse penser son titre). Grâce à son côté particulièrement rafraîchissant et à des singles d'une grande efficacité, cet album a d'ailleurs eu beaucoup de succès au Japon.

Le duo est très influencé par certains artistes/groupes anglais et américains des années 60/70 (on citera, entre autres, les Beatles bien sûr) et cela s'entend dans sa musique. Mais, loin de se contenter de réutiliser de vieilles recettes, KUMI et NAOKI ont également su apporter leur touche personnelle, donnant ainsi naissance à un son unique. Un des points forts de LOVE PSYCHEDELICO réside dans le chant de KUMI, particulièrement accrocheur. De nombreux artistes japonais, mélangent japonais et anglais dans leurs paroles, mais le résultat est loin d'être toujours très convaincant. KUMI, elle, a vraiment réussi à marier les 2 langues d'une manière très naturelle et fluide. Si un label américain a eu la bonne idée de sortir une compilation pour le marché US et a organisé plusieurs concerts du duo là-bas, de notre côté nous n'avons malheureusement pas encore eu la chance de voir LOVE PSYCHEDELICO en France (aller, on se réveille messieurs les organisateurs de concerts !).

Comme d'habitude, je vous propose ci-dessous une petite sélection de chansons du groupe.






It's You est disponible en précommande sur différents sites de vente, dont CD Japan :
- édition simple
- édition limitée

Site officiel (la version anglaise n'a pas été mise à jour depuis des années...)

samedi 30 juillet 2011

Akira Yamaoka à Japan Expo : vidéo officielle !

Au cas où vous ne l'auriez pas encore vu, Grasshopper a mis en ligne une vidéo du 2e concert d'Akira Yamaoka à Japan Expo. Il s'agit bien sûr de la chanson Broken Dreams (seule chanson extraite de Shadows of the Damned qui a été jouée). Vous pouvez découvrir la vidéo ci-dessous.



J'en profite pour parler d'autres trucs concernant Akira Yamaoka. Tout d'abord, j'avais prévu à l'origine de vous faire un petit résumé de la rencontre avec le compositeur qui a eu lieu à Japan Expo le même jour que le 1er concert (le vendredi donc). Finalement, cela ne sert plus à rien vu qu'entre-temps le site Orient-Extrême a publié la retranscription complète de cet évènement. A noter qu'aucune grosse info n'a été annoncée durant cette rencontre, j'ai même été très surpris que le compositeur ne dise pas un seul mot sur Play For Japan: The Album avant le début des questions/réponses avec le public.

Le dimanche, j'ai également pu assister à la conférence Shadows of the Damned pour laquelle le compositeur était cette fois accompagné de SUDA51. Là encore, aucune grande nouvelle n'a vraiment été annoncée. Akira Yamaoka a déclaré, entre autres, qu'il était très inspiré par Japan Expo. En fait, il apprécie tellement le concept de ce salon qu'il aimerait bien voir un "Paris Expo" ou un "France Expo" au Japon. Moi je dis que c'est une super idée Monsieur Yamaoka, comme ça on pourra vous envoyer Christophe Maé et vous aurez même le droit de le garder :) On notera aussi que cette conférence a été planifiée de manière très peu judicieuse, puisqu'elle a eu lieu peu de temps après la fin du concert du compositeur et celui-ci est donc arrivé bien crevé. Le pire c'est que la scène jeux vidéo (où a eu lieu la conférence) était carrément située à l'autre bout du salon par rapport au J.E. Live House. Du coup, pour les fans qui sont allés au concert et qui souhaitaient assister également à la conférence, c'était un vrai parcours du combattant où il fallait faire constamment attention de ne pas se prendre un coup d'épée en carton dans la tronche dans des allées noires de monde.

Du côté de l'actu du compositeur, les plus fans d'entre-vous le savent peut-être déjà, mais Akira Yamaoka travaille actuellement sur le prochain jeu de Grasshopper Manufacture, Lollipop Chainsaw. Celui-ci aura pour personnage principal une pom-pom girl armée d'une tronçonneuse qui devra défendre son lycée attaqué par des zombies. Voilà un jeu qui s'annonce donc très... spécial. Pour ceux que ça intéresse, plusieurs screenshots ont déjà été diffusés sur le net. SUDA51 a annoncé que la bande-son de Lollipop Chainsaw serait composée de morceaux pop et que le son devrait jouer un rôle important dans le gameplay. A suivre...

On termine avec Play For Japan: The Album. Je vous annonçais la dernière fois la disponibilité de l'album sur iTunes. Depuis, celui-ci est également sorti sur la plate-forme MP3 d'Amazon.com. Vous remarquerez le terme "partial album" à côté du titre car il manque en fait le morceau de Koji Kondo, certainement à cause d'obscures problèmes de droits (à mon avis, Nintendo n'est pas étranger à tout ça...). Ne cherchez pas l'album sur la version française d'Amazon, il n'y est pas. Et si vous essayez de l'acheter sur la version US, vous aurez la mauvaise surprise de constater que la vente de MP3 est réservée aux résidents américains. Je le sais car j'ai testé en voulant acheter le morceau de Yamaoka (en attendant de pouvoir me procurer un jour une version CD, mais je n'y crois plus trop). Bref, cela fait des mois que je parle de cet album et je ne peux même pas l'acheter moi-même (je rappelle que je n'utilise pas iTunes). C'est vraiment cool, y a pas à dire...





jeudi 14 juillet 2011

Un nouveau best-of pour Cocco

Après un 1er best-of sorti en 2001, Cocco nous proposera une nouvelle compilation le 15 août prochain. En plus d'une édition standard, The Best Ban sera disponible dans une édition limitée qui contiendra 1 titre en plus : Heaven's hell (2003.8.15 Okinawa live version). Un autocollant accompagnera également cette version. A noter que les 100 yens supplémentaires demandés pour l'édition limitée seront reversés aux victimes de la catastrophe qui a frappé le Japon en mars dernier.

On retrouvera sur les 2 CD de ce nouveau best-of tous les singles de la chanteuse, mais également quelques titres moins connus, comme Rainbow (excellent morceau en collaboration avec Dr. StrangeLove, qui était présent sur le maxi Yakenogahara), Garnet (à l'origine uniquement disponible sur un CD que l'on pouvait obtenir en renvoyant un coupon présent dans un de ses livres) ou bien encore blue bird (chanson en anglais extraite du film Vital de Shinya Tsukamoto). Ce best-of inclura aussi une reprise de Gunjo no tani (titre que Cocco a écrit et composé pour la chanteuse alan) et un morceau inédit (Hanagara).



Site officiel de Cocco

samedi 9 juillet 2011

Play For Japan: The Album est enfin sorti !

Si vous utilisez iTunes et que vous attendiez impatiemment la sortie de Play For Japan: The Album, vous serez sûrement heureux d'apprendre que celui-ci est enfin disponible sur cette plateforme. Vous pourrez le trouver ici. A noter que le site indique le 15 juillet comme date de sortie, mais l'album peut apparemment déjà être téléchargé, vu les commentaires laissés par certains acheteurs sur la version US de la page.

Pour celles et ceux qui attendent la sortie de l'album sur la plateforme MP3 d'Amazon (sortie évoquée il y a environ 2 semaines par Akira Yamaoka), celle-ci devrait, je pense, suivre assez rapidement. Par contre, si comme moi vous attendez une éventuelle sortie CD, il faudra encore patienter, vu que rien de concret n'a encore été annoncé à ce sujet. Pour rappel, Akira Yamaoka avait juste laissé entendre qu'une version physique pourrait voir le jour plus tard...

J'en profite pour vous signaler rapidement un des prochains projets du compositeur. Il s'agit d'un projet en collaboration avec Suda51 et Hideo Kojima. Ce ne sera pas un jeu, mais une nouvelle audio (vous savez, comme le 2e CD de l'édition japonaise de la BO de Silent Hill 4) basée sur l'univers du jeu Snatcher (un des premiers jeux de Kojima, sorti en 1988).

lundi 4 juillet 2011

Akira Yamaoka au J.E. Live House (03/07/2011)

Après le concert de vendredi, qui a dépassé toutes mes espérances, j'étais plus qu'impatient de revivre cette expérience et je ne pouvais donc pas manquer le 2e concert d'Akira Yamaoka à Japan Expo, qui a eu lieu ce dimanche. Je peux vous dire que je ne regrette absolument pas de m'être déplacé une nouvelle fois à Japan Expo juste pour lui. Ce concert était tout aussi mémorable que le 1er.

Le public était bien plus nombreux que le vendredi (ce qui ne m'a pas étonné). Cette fois, Akira Yamaoka a dit 2-3 mots au début du concert ("ça vaaaaa ?"). Mais le changement le plus important à mes yeux concerne le rappel : alors que vendredi le groupe avait rejoué Broken Dreams, pour ce 2e concert nous avons eu le plaisir d'entendre Your Rain (extrait de la BO de Silent Hill 4) ! Pour la petite anecdote, on signalera qu'Akira Yamaoka portait un T-shirt Nolife pendant ce rappel et qu'il l'a bien montré au public.

Et puis n'oublions pas bien sûr de citer l'apparition de MANU, qui a chanté You're Not Here en duo avec Mary Elizabeth McGlynn. A part ça, comme vendredi, KAMUI a fait un petit show sur Tender Sugar et Mary Elizabeth McGlynn était toujours aussi géniale.

Si vous n'avez pas eu la chance d'assister à un de ces deux concerts, je vous encourage VIVEMENT à aller voir Akira Yamaoka et Mary Elizabeth McGlynn lorsqu'ils reviendront nous rendre visite (oui, ils reviendront, j'en suis persuadé), vous ne le regretterez pas, faites-moi confiance !

La setlist du concert de dimanche :

- Intro
- Theme of Laura
- Broken Dreams
- Hell Frozen Rain
- Tender Sugar
- ? (chanson extraite de la BO du film Julia X)
- Shot Down In Flames
- When You're Gone
- You're Not Here (avec MANU)
- Your Rain (rappel)

Comme pour le concert de vendredi, j'ai pris quelques photos :





dimanche 3 juillet 2011

Akira Yamaoka au J.E. Live House (01/07/2011)

Je ne vais pas vous faire un compte-rendu très détaillé du 1er showcase d'Akira Yamaoka à Japan Expo (qui a eu lieu vendredi), mais je souhaite tout de même vous en dire quelques mots, car j'ai vraiment passé un excellent moment. D'ailleurs, je suis sûr que tous les fans qui ont eu la chance d'y assister ne sont pas prêts de l'oublier.

La plus grosse surprise de ce concert était sans aucun doute la présence sur scène de... Mary Elizabeth McGlynn ! Oui, elle était là ! Et cela m'a fait énormément plaisir de la voir, car elle n'avait pas été annoncée sur le site officiel de Japan Expo. Sur scène, on pouvait également retrouver Troy Baker (basse/chant), qui avait déjà participé à un concert donné aux Etats-Unis, dans le cadre de la promo du jeu Shadows of the Damned (j'avais évoqué ce concert ici). Un guitariste et un batteur français complétaient le groupe.

Après la diffusion d'une intro trip-hop qui nous a plongé dans l'univers de Silent Hill, le concert a démarré avec l'incontournable Theme of Laura (extrait de la BO de Silent Hill 2). Des problèmes techniques au niveau de la guitare sont malheureusement survenus pendant le morceau, mais ce n'est certainement pas ce qu'on retiendra le plus de ce concert. Après ce premier titre, Mary Elizabeth McGlynn est venue rejoindre les 4 musiciens sur scène. Je ne pourrais décrire la sensation qui m'a traversé lorsque Troy Baker l'a annoncé et qu'elle est apparue. Un moment de joie vraiment intense pour moi. Le morceau suivant, Broken Dreams, était plus récent puisque extrait de la BO du jeu Shadows of the Damned.

Le reste de la setlist était majoritairement consacrée à Silent Hill. Nous avons donc eu le plaisir d'entendre Hell Frozen Rain, Tender Sugar (pendant lequel les artistes de KAMUI sont apparus sur scène pour nous offrir un petit show de combat au sabre), Shot Down In Flames, When You're Gone et You're Not Here (Mary Elizabeth McGlynn en a profité pour rappeler que c'est sur cette chanson qu'est née sa collaboration avec Akira Yamaoka). Nous avons également eu le droit a une exclu pour ce showcase : une chanson qu'Akira Yamaoka a composé pour le film indépendant américain Julia X (présenté lors du Marché du Film au dernier Festival de Cannes), jouée pour la 1re fois en live. Vu que le public était bien chaud et enthousiaste, le groupe est même revenu sur scène pour un rappel (ils nous ont joué à nouveau Broken Dreams).

Pendant ce concert très rock, Mary Elizabeth McGlynn m'a vraiment laissé une excellente impression. En plus d'être une très bonne chanteuse, elle a clairement assuré niveau communication avec le public (par exemple, lorsqu'une personne dans la salle a lancé "you guys rock !", elle a répondu "no, YOU rock !" en montrant le public). Le fait qu'elle parle un peu français a apporté un plus (pour la petite anecdote, elle a même changé quelques mots en français dans les paroles de Broken Dreams, lors du rappel). Troy Baker s'est montré assez dynamique et fun, on peut dire qu'il était vraiment à fond dans le concert. C'était également le cas pour Akira Yamaoka (qui n'a pas dit un seul mot pendant tout le concert, par contre). Concernant le guitariste et le batteur français, ils m'ont paru un peu plus "timides", mais c'est tout à fait compréhensible.

Ah, je voulais aussi vous montrer à quel point je suis prêt à souffrir pour pouvoir voir un artiste que j'apprécie dans les meilleures conditions. En effet, comme les organisateurs n'avaient pas prévu de "vider" la salle entre le showcase de MEG et celui d'Akira Yamaoka, je me suis dit qu'en assistant au 1er, j'aurais plus de chance d'avoir une bonne place, pas trop loin de la scène, pour le concert qui m'intéressait (on sait jamais, de nombreux fans de MEG auraient pu avoir le bon goût de rester pour Yamaoka). Eh bien je dois dire que, si je n'aimais déjà pas cette "artiste", j'étais loin de m'imaginer que ça allait être une telle torture auditive. Le son était horriblement fort (en même temps, c'est toujours trop fort quand on aime pas...) et, vu que j'étais pas trop loin de la scène, mes pauvres oreilles ont bien souffert. J'avais vraiment hâte que s'arrête cette bouillie sonore.

A noter une petite anecdote amusante : la plupart des fans de la chanteuse se sont dirigés vers la sortie sans demander de rappel et MEG a quand-même tenu à revenir sur scène pour "chanter" à nouveau son dernier titre, qui est une reprise des... Minikeums (non, ce n'est pas une blague). Les personnes venues pour Yamaoka étaient rentrées dans la salle entre-temps et ne s'attendaient pas vraiment à subir ça...

Pour en revenir au concert d'Akira Yamaoka (parce que c'est un peu pour ça que vous lisez ce post, non ?), j'ai pris quelques photos que vous pouvez voir ci-dessous. Vous ne serez sûrement pas surpris en voyant qu'elles ne sont pas terribles (vous avez l'habitude maintenant). De toute façon, comme pour le concert de Joe Hisaishi, vous en trouverez probablement de bien meilleures ailleurs.






La setlist :

- Intro
- Theme of Laura
- Broken Dreams
- Hell Frozen Rain
- Tender Sugar
- ? (chanson extraite de la BO du film Julia X)
- Shot Down In Flames
- When You're Gone
- You're Not Here
- Godzilla (reprise du groupe Blue Oyster Cult)
- Broken Dreams (rappel)

mercredi 29 juin 2011

Akira Yamaoka à la Fnac des Halles : petit compte-rendu + photo

Comme je l'avais annoncé il y a quelques jours, Akira Yamaoka était en dédicace aujourd'hui à la Fnac du Forum des Halles. Il y a eu un petit retard de 10/15 minutes sur l'horaire prévu (ça reste raisonnable), mais ce qui m'a surtout frappé, c'est qu'il y avait vraiment peu de monde, peut-être 25 personnes maxi. Il y avait LARGEMENT plus de monde qui avait fait le déplacement pour la mangaka Yumiko Igarashi, en dédicace au même moment.

Pour en revenir à Akira Yamaoka (oui, parce que je suis pas spécialement fan de Candy...), on nous a fait accéder à la table de dédicace par groupes de 5 (j'en profite pour faire un petit coucou aux 4 gars qui sont passés avec moi), une personne assistant le compositeur nous a demandé notre prénom et l'a écrit en japonais sur une feuille pour que Yamaoka puisse le recopier. J'avais bien sûr apporté mon coffret SILENT HILL SOUNDS BOX pour le faire dédicacer (et j'ai vu que je n'étais pas le seul). J'ai aussi pu obtenir un autographe sur quelques jaquettes de CD, comme celle d'iFUTURELIST (son album perso), par exemple. Le problème c'est que, comme je suis un gros nul, je les ai mises les unes sur les autres avant que le feutre ne soit sec. Bref, le résultat n'est pas top... Bon, faut dire aussi que j'étais très fatigué et impressionné devant ce compositeur que j'apprécie depuis des années. Et puis, en constatant que c'était aussi arrivé à d'autres, je me suis senti moins seul :)


mardi 28 juin 2011

Joe Hisaishi au Zénith de Paris : quelques photos

Comme j'ai pris des photos de cette soirée (cela n'était en effet pas interdit pour ce concert, mais il a été demandé de ne pas utiliser de flash pour ne pas gêner les musiciens), je me suis dit que ça en intéresserait peut-être certains si j'en postais quelques-unes ici. Bon, par contre, comme d'habitude, elles ne sont pas vraiment d'une qualité exceptionnelle, désolé :(

Voici tout d'abord des photos prises avant l'arrivée sur scène de Joe Hisaishi et des musiciens. Les deux premières montrent la scène (ou du moins une partie) avec l'écran géant dans le fond, la dernière montre plus précisément le piano et le pupitre de Joe Hisaishi.





Maintenant, voici une photo de la scène avec les musiciens et les choeurs. On ne voit malheureusement pas les côtés. Il y avait par exemple à gauche (en regardant la scène) un percussionniste et à droite deux harpistes.



Avant le début du concert, Joe Hisaishi est venu sur scène pour saluer le public, se présenter et parler du but de ce concert (il a ensuite quitté la scène pour refaire son entrée).




Je n'ai pas pris de photos pendant le concert lui-même, d'une part pour ne pas gêner les gens autour de moi, mais aussi parce que je préfère "vivre" un concert plutôt qu'essayer de prendre les meilleures photos possibles pendant toute la durée de celui-ci. J'ai donc attendu la fin de la soirée pour ressortir mon appareil mais, malheureusement, je n'ai pas réussi à avoir une photo potable (oui, pas évident de prendre des photos tout en applaudissant frénétiquement). Je vous en met quand-même une où on peut voir (ou presque) Joe Hisaishi qui tient la main d'Hélène Bernardy. Vous devriez facilement trouver de bien meilleures photos ailleurs.



Si vous êtes arrivés sur ce post via Google, je vous invite à lire mon live report ici. Je ne me suis pas trop relu, donc j'espère que celui-ci n'est pas trop chaotique. Enfin, pas plus que d'habitude quoi :)

lundi 27 juin 2011

Joe Hisaishi au Zénith de Paris (23 juin 2011)

Un grand moment. Voilà en trois mots comment on pourrait résumer le concert de Joe Hisaishi qui a eu lieu jeudi dernier au Zénith de Paris. Et dire que j'ai failli passer à côté de cet évènement... En effet, pendant de nombreuses années je me suis principalement "concentré" sur Joe Hisaishi, je pouvais passer des journées entières à n'écouter que ses compositions, j'essayais de collectionner le plus possible de ses oeuvres (ah les joies de payer un CD en import japonais plus de 250 francs à la Fnac...) mais, peu à peu, en m'intéressant à d'autres artistes, j'ai fini par me désintéresser quelque peu de ce grand compositeur japonais (oui, c'est terrible à dire) et à ne plus vraiment suivre son actualité. L'annonce de son concert en France, qui m'aurait fait sauter de joie il y a 10 ans, ne m'a donc pas ému plus que ça. Fort heureusement, lors d'un moment de lucidité, j'ai finalement décidé de me procurer une place (de catégorie 1, tant qu'à faire) pour ce concert.

Comme l'a rappelé Joe Hisaishi lui-même avant le début du concert, celui-ci a été organisé dans un but caritatif, pour soutenir les victimes de la catastrophe de Fukushima. Le compositeur était accompagné sur scène par la jeune formation française Star Pop Orchestra, ainsi que par des choeurs (adultes et enfants) constitués de membres du COGE, du TF Gospel, du CHAM de Saint-Maur et de choristes recrutés sur audition. La chanteuse soprano belge Hélène Bernardy est également apparue sur scène à deux reprises.

C'est avec plusieurs extraits de la bande originale de Nausicaä que débuta le concert. Et cette introduction a été, pour moi, un des plus beaux moments de cette soirée en compagnie de Joe Hisaishi. Celle-ci ne pouvait mieux commencer. Les musiciens du Star Pop Orchestra ont montré au public qu'ils étaient loin d'être incompétents. Leur talent et leur implication ont d'ailleurs beaucoup contribué à la réussite de cette soirée. Le travail effectué par les choristes sur ce medley est également à saluer. Concernant Joe Hisaishi, il ne s'est installé au piano qu'un court instant, se concentrant principalement sur la direction de l'orchestre. D'ailleurs, cette remarque est valable pour l'ensemble du concert, certaines parties de piano étant même parfois jouées par une autre pianiste.

Le public a ensuite pu se délecter d'une sélection de titres d'un autre grand classique : Mononoke Hime (ou Princesse Mononoké, pour le titre français). Comme pour Nausicaä, l'écran géant situé derrière la scène diffusait des images du célèbre film d'animation d'Hayao Miyazaki. C'est à ce moment-là du concert qu'Hélène Bernardy est apparue sur scène pour la première fois. Elle nous a interprété la chanson thème du film, dans sa version anglaise. A ce propos, je ne me souvenais même plus que cette version existait... En fait, elle remplace la version japonaise sur la bande originale US. En France, les producteurs ont eu la bonne idée de conserver la version originale chantée par Yoshikazu Mera (comme quoi des fois...). Concernant l'interprétation d'Hélène Bernardy pour cette soirée, j'ai trouvé celle-ci assez bonne mais, pour être honnête, l'interprétation de Yoshikazu Mera reste pour moi largement plus marquante, grâce à sa voix exceptionnelle. A la fin de la chanson, elle est repartie en coulisses, suivie des choristes (qui ne reviendront malheureusement que bien plus tard).

Nous avons ensuite quitté (temporairement) le monde de l'animation pour plonger dans celui du comique burlesque avec 2 extraits de la bande originale que Joe Hisaishi a composé pour la restauration du film Le Mécano de la "General" de Buster Keaton. Je ne connaissais pas cette BO (je ne m'intéressais déjà plus vraiment au compositeur à l'époque), mais j'ai bien apprécié ce moment du concert, en particulier grâce à la diffusion d'images du film. Les rires du public devant certains gags du célèbre acteur/réalisateur américain montraient d'ailleurs que je n'étais pas le seul.

Après ce moment fort plaisant, nous avons été plongés dans l'univers de Takeshi Kitano pour les 3 morceaux suivants. Nous avons tout d'abord eu le droit au très dynamique (et très court) Raging Men, extrait de la BO du film Brother (Aniki, mon Frère), puis Joe Hisaishi et ses musiciens ont enchaîné sur un magnifique morceau de la BO d'Hana-Bi (ah, qu'est-ce que j'ai pu l'écouter ce disque...). Enfin, un extrait de la BO de Kids Return (présenté avec des arrangements évidemment très différents de ceux du disque) a clôturé ce premier passage consacré à Takeshi Kitano. A noter que pendant cette partie du concert, aucun extrait des films n'a été diffusé sur l'écran. J'ai pensé au départ que c'était à cause de leur côté violent (il y avait des enfants dans le public), mais il semblerait que c'était plutôt dû à des problèmes de droits. Dommage, mais j'étais cependant très heureux de pouvoir entendre ces morceaux, d'autant plus que l'affiche officielle du concert, réalisée par le peintre japonais Aki Kuroda, ne citait aucun film de Kitano.

Le passage suivant était consacré à 2 films du réalisateur chinois Jiang Wen : Let the bullets fly et The sun also rises. Après un entracte d'une vingtaine de minutes, Joe Hisaishi et les musiciens du Star Pop Orchestra ont interprété un extrait de la BO du film d'animation Le Château ambulant. Comme pour les films de Jiang Wen, je ne connaissais pas du tout cette BO et je n'ai donc pas accroché autant que sur d'autres parties du concert. Pour Departures, j'avais par contre eu la bonne idée d'écouter des extraits de la BO sur le net la veille du concert (histoire de me "mettre à jour", au moins un peu), cela m'a permis je pense d'apprécier encore plus ce très beau passage du concert.

Retour ensuite dans l'univers d'Hayao Miyazaki, avec un très joli morceau extrait de la BO du film d'animation Le voyage de Chihiro. Je pense que c'était un des moments où Joe Hisaishi est resté le plus longtemps au piano. Le morceau suivant, Summer, extrait de L'été de Kikujiro, a été un de mes passages préférés de ce concert. Ce film de Kitano m'avait procuré un grand moment de bonheur lorsque j'avais été le voir au cinéma et la musique qu'a composé Joe Hisaishi pour celui-ci est juste parfaite.

Joe Hisaishi et le Star Pop Orchestra ont ensuite interprété des extraits d'une des BO les plus récentes du compositeur : Villain (Akunin). Hélène Bernardy est alors revenue sur scène pour chanter le dernier morceau de cette sélection : Your Story. Un passage fort en émotion puisqu'au même moment des images de la catastrophe qui a frappé le Japon en mars dernier étaient diffusées sur l'écran géant. A la fin, on pouvait y lire un message de remerciements pour tout le soutien qu'ont reçu les japonais à travers le monde.

Pour la dernière partie "officielle" du concert, consacrée au dernier film d'animation d'Hayao Miyazaki, Ponyo sur la falaise, nous avons eu le plaisir de voir revenir sur scène les choristes (qui, pour rappel, l'avaient quitté après Mononoke Hime). Mais ce n'était pas tout à fait la fin du concert, puisque nous avons eu le droit ensuite à 2 morceaux en rappel. Et pas des moindre : le magnifique Ashitaka and San (Princesse Mononoké) et le très attendu Totoro (pour lequel le public s'est montré très enthousiaste).

En résumé, un excellent concert que je ne suis pas prêt d'oublier. Joe Hisaishi était visiblement très heureux d'être là. Il était particulièrement souriant, chaleureux et dynamique. Il s'est par ailleurs montré très respectueux, applaudissant les musiciens à plusieurs reprises et les encourageant à se lever pour recevoir les applaudissements du public. Bien sûr, certains puristes vous diront que le Zénith est une salle pas du tout adaptée à ce genre de musique. Si ce n'est pas vraiment faux, pour ma part, ça ne m'a aucunement empêché de passer un excellent moment. Ce 23 juin 2011, j'ai redécouvert pourquoi j'aimais tant Joe Hisaishi. Merci Monsieur Hisaishi, merci aux musiciens et merci aux choristes pour cette soirée mémorable.

La setlist officielle du concert :



(Afin de ne pas trop alourdir ce post déjà assez long, je vous propose de découvrir quelques photos de la soirée dans un autre post)

samedi 25 juin 2011

Message d'Akira Yamaoka sur le blog PlayStation US

Akira Yamaoka a posté hier un message sur le blog officiel PlayStation américain. Celui-ci concerne bien sûr Shadows of the Damned (sorti jeudi dernier en France). Il commente 3 morceaux qu'il a composé pour le jeu (Broken Dreams, Gdrive et Flash 01) et chaque commentaire est accompagné d'un extrait audio. Il indique aussi qu'il travaille actuellement sur une édition limitée de la BO, qui devrait voir le jour cet été. Un message sur le Twitter officiel du jeu est plus précis à ce sujet puisqu'il annonce une sortie digitale et physique pour le mois d'août. Pour rappel, certains acheteurs ayant précommandé le jeu ont déjà pu télécharger une version promo de la BO.

On notera également qu'à la fin de son message sur le blog, Akira Yamaoka parle de Play For Japan: The Album. Il dit que l'album sera disponible la semaine prochaine, sur iTunes et Amazon (plateforme qui n'avait pas été annoncée à l'origine). Je vous avais dit dans un précédent post que celui-ci devait sortir le 6 juin, mais il a en fait été retardé à cause d'un problème d'enregistrement des droits. C'est en tout cas la raison évoquée par la compositrice Laura Shigihara (qui participe au projet) sur YouTube. Cette dernière nous propose par ailleurs de découvrir un extrait de Jump, son morceau pour l'album caritatif, à la fin de cette vidéo.

Akira Yamaoka en dédicace à la Fnac des Halles

Une séance de dédicaces avec Akira Yamaoka aura lieu mercredi prochain (29 juin) à 17h à la Fnac du Forum des Halles (Paris). Si ce n'est pas une première pour le compositeur (il était déjà venu dans cette même Fnac en 2006, avec Christophe Gans, pour la promo du film Silent Hill), c'est en tout cas une excellente nouvelle pour celles et ceux qui n'auront pas l'occasion de se rendre à Japan Expo.

En fait, même si vous avez l'intention d'aller à Japan Expo cette année, je vous suggère de vous rendre à cette séance de dédicaces organisée par la Fnac, si vous le pouvez. En effet, je viens de voir sur le site du salon qu'une nouvelle modification avait été apportée : comme pour le samedi et le dimanche, si vous souhaitez obtenir une dédicace du compositeur le vendredi, il vous faudra désormais passer par un tirage au sort. Bref, même si vous êtes le plus gros fan français du compositeur et que vous le soutenez depuis des années, rien ne garantit que vous repartirez du salon avec une dédicace. Sympa, hein ? Oui, moi aussi j'adore ce système... Pour l'instant, la séance de dédicaces du jeudi conserve le principe du "premier arrivé, premier servi", mais cela est encore susceptible de changer. Vous savez donc ce qu'il vous reste à faire...

lundi 20 juin 2011

Akira Yamaoka à Japan Expo : modifications

Attention, des modifications ont été apportées au planning. J'ai donc mis à jour ce post en conséquence.

J'en profite pour ne pas remercier les organisateurs de Japan Expo, qui n'ont pas jugé utile de répondre à mon mail.

dimanche 19 juin 2011

Joe Hisaishi au Zénith : il reste des places !

Un petit post rapide pour vous signaler qu'il reste des places pour le concert caritatif de Joe Hisaishi le 23 juin au Zénith de Paris ! En effet, le concert s'étant retrouvé complet très rapidement, les organisateurs ont décidé de "débloquer" de nouvelles places il y a quelques jours (oui, c'est magique...). A l'heure où j'écris ces lignes, le site de la FNAC propose encore des places de catégorie 1 (110 euros), 2 (71,50 euros) et 3 (55 euros).

Si j'ai "oublié" de vous parler de cet évènement lorsqu'il a été annoncé, vous deviez cependant être au courant je pense, vu que bon nombre de sites ont relayé l'info. Je suis loin d'adorer tout ce qu'a fait ce célèbre compositeur japonais (j'en reparlerai sûrement un autre jour) et je dois avouer que ça fait plusieurs années que je ne suis plus trop son actualité, mais je serai bien présent à ce concert car on lui doit quand-même de nombreuses compositions marquantes.

Site officiel du concert

dimanche 12 juin 2011

Akira Yamaoka à Japan Expo : dates et horaires (MAJ 25/06)

Les dates et horaires des 2 showcases d'Akira Yamaoka à Japan Expo sont désormais connus depuis quelques jours. Le compositeur sera donc présent sur la scène du J.E. Live House (salle spécialement réservée aux concerts qui ont lieu pendant le salon) le vendredi 1er juillet de 17h30 à 18h15 et le dimanche 3 juillet de 14h00 à 14h45. A noter que pour ce 2e showcase, Akira Yamaoka sera accompagné sur un titre par MANU, ex-chanteuse/guitariste du groupe de rock français Dolly.

Concernant les séances de dédicaces, il y en aura une chaque jour :
- jeudi 30 juin, de 13h00 à 14h00 (stand dédicaces 2 - premier arrivé, premier servi)
- vendredi 1er juillet, de 13h45 à 14h45 (stand dédicaces 2 - tirage au sort)
- samedi 2 juillet, de 14h15 à 15h15, avec SUDA 51 (stand dédicaces 3 - tirage au sort)
- dimanche 3 juillet, de 16h30 à 17h30, avec SUDA 51 et MANU (stand dédicaces 2 - tirage au sort)

Une rencontre avec le compositeur aura également lieu le vendredi 1er juillet, de 12h30 à 13h30, sur la scène jeux vidéo. Enfin, Akira Yamaoka accompagnera SUDA 51 pour une présentation du jeu Shadows of the Damned, le samedi 2 juillet de 15h30 à 16h30 et le dimanche 3 juillet de 15h15 à 16h15, toujours sur la scène jeux vidéo.

(Attention, ce planning est susceptible d'être modifié !)

Ci-dessous une vidéo live de la chanson Suteki ni de MANU qui, comme son titre l'indique, à la particularité d'être en japonais.

samedi 4 juin 2011

Nouvel album de dear cloud !

Bonne nouvelle pour tous les fans de dear cloud : nous aurons le plaisir de découvrir très bientôt Bright Lights, le 3e album du groupe pop/rock coréen. Annoncé pour le 16 juin, celui-ci peut d'ores et déjà être pré-commandé sur YesAsia (qui donne le 21 juin comme date de sortie, mais ce site annonce toujours des dates approximatives pour les sorties coréennes...). A noter qu'un livret de photos devrait accompagner l'album, mais celui-ci ne serait apparemment offert qu'avec le 1er pressage...

Afin de promouvoir la sortie de Bright Lights, dear cloud donnera un concert spécial le 18 juin, comme l'annonce la vidéo teaser que vous pouvez voir ci-dessous.



J'en profite pour vous encourager vivement à vous pencher sur ce groupe (dont je vous avais déjà parlé ici, à l'occasion de la sortie de son 2e album), si vous en avez marre des groupes pop/rock fades et sans âme. Histoire de vous convaincre du talent de cette formation coréenne, je vous ai sélectionné quelques titres.




vendredi 3 juin 2011

Date de sortie et extraits de Play For Japan: The Album !

Ca y est, une date de sortie a enfin été annoncée pour Play For Japan: The Album ! Celui-ci devrait donc être disponible dès le 6 juin sur iTunes. Dans un entretien qu'il a accordé au site américain GameSpot (voir la vidéo à la fin de ce post), Akira Yamaoka s'est expliqué sur le choix de cette plateforme pour la distribution : il voulait tout simplement que l'album sorte le plus tôt possible (afin que l'argent généré par les ventes de celui-ci soit rapidement reversé à la Croix-Rouge japonaise). La bonne nouvelle, pour celles et ceux qui comme moi n'utilisent pas ce type de distribution, c'est que le compositeur a laissé entendre qu'une version CD pourrait bien voir le jour plus tard. On croise les doigts !

Par ailleurs, si vous vous intéressez à ce projet depuis qu'il a été annoncé, vous serez certainement contents de pouvoir d'ores et déjà écouter 6 des 18 titres de l'album. Ca se passe ici. Les 6 titres en question sont ceux de Penka Kouneva, Jason Graves, Bear McCreary, Nobuo Uematsu, Inon Zur et Laura Karpman. Non, il n'y a malheureusement pas Ex Animo (en tout cas, pas au moment où j'écris ces lignes), le titre d'Akira Yamaoka, mais vous pouvez en entendre un extrait pendant l'interview vidéo du compositeur.

Difficile de vous donner un avis définitif concernant ces 6 morceaux déjà disponibles à l'écoute vu que je viens juste de les découvrir, mais je vous conseille d'aller y jeter une oreille car il y a de belles choses. J'ai été assez surpris par le morceau de Jason Graves (Necromancer) qui, avec ses forts accents irlandais, se démarque très nettement de son travail pour le jeu Dead Space. Ce que je peux dire aussi, c'est que je ne suis pas vraiment fan du morceau de Bear McCreary... A noter que vous pourrez lire des commentaires des compositeurs à propos de leurs morceaux respectifs sur cette page.

jeudi 2 juin 2011

Retour de Jisun !

Plus de 2 ans après la sortie de son 1er album solo, Jisun, l'ex-chanteuse du groupe pop/rock coréen LOVEHOLIC, fera son grand retour le 10 juin prochain avec un maxi intitulé wish.

Si je suis loin d'avoir accroché à toutes les chansons de son album solo (qu'elle a écrit et composé elle-même), celui-ci avait le mérite d'être varié et proposait tout de même quelques perles (comme par exemple le dernier titre, Polaris) qui justifiaient son achat. Je suis donc assez curieux d'entendre ce que donnent les 3 nouveaux titres qui composent ce maxi.

Attention, la vidéo teaser qui vient d'être mise en ligne pour l'occasion peut faire très peur, puisqu'on y voit un membre du boys band Infinite... Mais ne fuyez pas, je pense que ce dernier est juste là pour montrer sa belle gueule et on ne devrait pas l'entendre sur le maxi. Enfin, j'espère...



Pré-commander le maxi sur YesAsia

Nouvel album du groupe coréen Huckleberry Finn

Après un sympathique album live sorti l'année dernière (auquel on peut tout de même reprocher son côté "décousu", dû au fait qu'il est composé de morceaux extraits de différents concerts), le groupe de rock coréen Huckleberry Finn nous proposera son 5e album studio, intitulé 까만 타이거, le 20 juin prochain. Vous pouvez en découvrir la jaquette ci-contre. J'ai d'ailleurs été assez surpris de voir seulement 2 membres du groupe (Lee Ki-yong et Lee So-young) sur celle-ci. Mais où est donc passé Kim Yun-tae ? Huckleberry Finn, jusqu'alors composé de 3 membres "officiels", se serait-il séparé de son batteur ? Je n'ai pas la réponse au moment où j'écris ces lignes, mais ce dernier n'apparaissant pas non plus sur une photo promo annonçant le prochain concert du groupe, je pense qu'il y a de fortes chances que ce soit le cas...

Ci-dessous une petite vidéo teaser pour la sortie de l'album :



Et pour celles et ceux qui ne connaîtraient pas encore Huckleberry Finn, je vous propose de découvrir quelques chansons de ce groupe incontournable de la scène rock coréenne.







Pré-commander le nouvel album sur YesAsia

vendredi 27 mai 2011

Nouvel extrait de la BO de Shadows of the Damned

Un petit post rapide pour vous signaler que le site officiel japonais du jeu Shadows of the Damned vient d'être mis en ligne (oui, seulement maintenant car, bien qu'étant développé par une équipe japonaise, le jeu est avant tout destiné au marché international). Pas encore très fourni au moment où j'écris ces lignes, il nous permet en tout cas d'entendre un nouveau morceau de la bande originale du jeu, interprété par Mary Elizabeth McGlynn (vous n'aurez pas à cliquer quelque part pour l'entendre, il se lance dès que vous arrivez sur le site). Comme vous pourrez le constater par vous-même, ça n'a pas grand-chose de "punk", mais ce titre trip-hop est loin d'être désagréable...

(A noter que le morceau joué automatiquement sur la page d'accueil pourrait très bien changer entre le moment où j'ai publié ce message et le moment où vous visiterez le site...)

mercredi 25 mai 2011

TRILL-DAN - REVIVE

Le groupe TRILL-DAN, fondé en 2001 et composé de JUAN (guitare/chant), MARU (basse/chant) et GIVA (batterie), fait partie des quelques formations rock japonaises qui ont retenu mon attention ces dernières années. Au cas où vous n'auriez pas encore eu l'occasion d'entendre la musique de ce trio, je vous propose de découvrir le clip de REVIVE, un morceau particulièrement... explosif.

PV「REVIVE」

トリルダン TRILL-DAN | Myspace Music Videos


Ce titre est extrait d'un mini-album créé spécialement pour l'Europe et vendu lors de l'édition 2009 du salon Japan Expo, où le trio s'est produit pour la 1re fois devant un public français. Je n'avais malheureusement pas eu l'occasion de les voir car leur concert avait eu lieu le vendredi et je n'étais présent sur le salon que le samedi, pour voir PUFFY (il faudra d'ailleurs que j'en parle ici tiens, même si j'ai déjà 2 ans de retard...). Comme j'avais plutôt apprécié les extraits que j'avais pu entendre sur le net, j'en ai tout de même profité pour acheter le CD mentionné plus haut. Et je dois dire que je ne regrette pas les quelques euros qu'il m'a coûté.

Composé de 5 morceaux, ce mini-album sans titre nous propose un rock particulièrement énergique. A l'image de la musique, le chant peut se montrer assez agressif, mais sait aussi se faire plus mélodique par moment. Une des particularité de TRILL-DAN se situe d'ailleurs au niveau du chant puisque JUAN et MARU se partagent le micro. Elle ne chantent pas ensemble, comme le font par exemple les PUFFY (encore elles !), mais l'une après l'autre. Cela apporte une certaine originalité et contribue au dynamisme de leurs chansons.

Si vous n'avez pas eu l'occasion de vous procurer ce mini-album à Japan Expo, réjouissez-vous, car le jeune label français Bishi-Bishi a eu la bonne idée de le rééditer récemment avec 2 morceaux supplémentaires (Hi-Fi et Drinkmaster), tout aussi sympathiques que les 5 titres du CD original. Intitulée Revived, cette réédition est disponible sur les plateformes de téléchargement légal, mais aussi au format CD. D'ailleurs, le label n'a pas fait les choses à moitié puisque le CD est accompagné d'un DVD sur lequel vous pourrez trouver un documentaire sur leur tournée européenne de 2009 (dont je ne pourrais pas vous parler, puisque je ne l'ai pas vu). A noter cependant que cette version physique bénéficie d'une distribution assez limitée, puisqu'on ne peut apparemment la commander que sur le site de vente d'Ankama.

Par ailleurs, sachez que le prochain album de TRILL-DAN ne devrait plus tarder à voir le jour vu que son enregistrement, qui s'est déroulé dans un studio français, est terminé depuis quelques semaines. Pour info, la production a été confiée à Stéphane Buriez, un nom qui me rappelle personnellement de bons souvenirs puisque, pendant mon adolescence, j'ai pas mal écouté Loudblast (une des références de la scène thrash/death metal) et en particulier l'album Sublime Dementia.

Mais bon, ce n'est pas le sujet, revenons donc à TRILL-DAN. En attendant ce nouveau disque, vous pouvez toujours vous procurer, en plus de Revived, le 1er album "full-length" du groupe, produit par Kiyoharu et sorti au Japon en 2007. Pour ma part, je ne l'ai pas encore, mais après en avoir écouté quelques extraits récemment (ce que vous pouvez faire ici), je pense qu'il va faire partie de ma prochaine commande CD Japan...

Pour en savoir plus sur TRILL-DAN :
- site officiel
- MySpace
- Facebook

Play For Japan - The Album : tracklisting + message vidéo d'Akira Yamaoka

Comme l'avait annoncé Akira Yamaoka il y a quelques jours, nous en savons désormais plus sur l'album caritatif Play For Japan: The Album (dont tous les bénéfices seront reversés à la Croix-Rouge japonaise). Le tracklisting, ainsi qu'un artwork signé par le célèbre artiste japonais Yoshitaka Amano (que vous connaissez peut-être pour son travail sur la série de jeux Final Fantasy), viennent en effet d'être dévoilés.

L'album contiendra donc 18 titres originaux, composés spécialement pour l'occasion. Comme vous pourrez le voir ci-dessous, la liste des compositeurs ayant participé à l'album s'est considérablement allongée et d'autres grands noms du monde de la musique de jeux vidéo ont rejoint le projet initié par Akira Yamaoka, comme Tommy Tallarico (Earthworm Jim, Unreal, MDK...), Sean Murray (à ne pas confondre avec l'acteur de la série NCIS, on lui doit entre autres la très bonne BO de Call of Duty: World at War et celle de Black Ops) ou bien encore le très célèbre Koji Kondo (Super Mario, Zelda...).

Voici le tracklisting complet :

- Akira Yamaoka - Ex Animo
- Arthur Inasi - We Are One
- Bear McCreary - Maverick Regeneration
- Chance Thomas - Rise Up
- Hip Tanaka.β - HVC-1384
- Inon Zur feat. The Lyris Quartet - Remember
- Jason Graves - Necromancer
- Koji Kondo - Super Mario Medley On Two Pianos
- Laura Karpman w/Lisbeth Scott - Pine Wind Sound
- Laura Shigihara - Jump
- Mitsuto Suzuki - Play for You
- Nobuko Toda - Reminiscence
- Nobuo Uematsu - Every New Morning
- Penka Kouneva - White Cloud
- Sean Murray - The Temple Stone
- Tommy Tallarico - Greater Lights
- Woody Jackson - Moshi Moshi
- Yasunori Mitsuda - Dimension Break

A noter qu'une page présentant ces différents compositeurs a été mise en ligne sur le site de Play For Japan. Vous pouvez la consulter ici.

Afin de promouvoir l'album, Akira Yamaoka a également enregistré un message vidéo, que je vous invite à regarder ci-dessous.



Signalons enfin que la sortie de Play For Japan: The Album a été décalée au mois de juin, mais qu'aucune date précise n'a cependant été annoncée.

Site officiel de Play For Japan

samedi 21 mai 2011

Une petite photo perso de KOKIA

J'ai retrouvé sur mon disque dur des photos de KOKIA prises après le concert qu'elle avait donné à Paris, sur la Seine, le 13 juin 2009. Je me suis dit que ça intéresserait peut-être 2-3 personnes si j'en postais une ici. Et puis, ça vous fait une occasion de plus de constater à quel point je suis un photographe pitoyable :)


Comme vous pouvez le voir, la tenue de KOKIA était très... moche. Bon, en général, je n'accorde pas beaucoup d'importance à ce genre de détails, mais il faut avouer que ce jour-là, elle avait fait fort... La demoiselle de dos devant elle tenait absolument à lui chanter un bout d'Arigatou... et, à un moment, KOKIA a même chanté avec elle, apparemment ravie de voir une fan aussi enthousiaste.

Concernant le concert en lui-même (dont je n'avais pas parlé ici à l'époque vu que j'avais déjà décidé de fermer ce blog), je dois avouer que, parmi les 6 ou 7 de la chanteuse auxquels j'ai pu assister, ce n'est pas celui qui m'a le plus marqué. Déjà, si on peut au moins saluer l'originalité de la démarche (à ma connaissance, il n'y a pas énormément d'artistes étrangers qui ont donné des concerts sur une péniche naviguant sur la Seine), les conditions n'étaient pas vraiment idéales pour un concert. En effet, comme la "scène" n'était pas surélevée et que toutes les rangées de sièges étaient situées au même niveau, même en étant dans les premiers rangs, il était difficile d'apercevoir la chanteuse et les deux musiciens qui l'accompagnaient ce soir-là.

Du côté de la setlist, une des surprises de la soirée était la reprise de la célèbre chanson La Vie en Rose (en anglais). Il était également agréable d'entendre des titres de la période trip trip (Tenshi et Tsugi au toki wa), même si ce n'était pas la première fois qu'elle les chantait en France. Bien sûr, nous avons également eu le droit à Arigatou..., titre incontournable de l'artiste. Mais, plus que son interprétation de cette chanson, ce dont je me souviens surtout, c'est que le public a dû patienter de longues minutes avant de pouvoir l'entendre. En effet, KOKIA ne retrouvait plus la partition. Après l'avoir joué un nombre incalculable de fois, on aurait pourtant pu penser qu'elle n'en avait plus besoin...

Ce qui m'avait le plus déçu ce soir-là ne venait pas du concert en lui-même, mais des goodies "offerts" à l'entrée. Loin d'être un simple bonus, ceux-ci constituaient un argument de vente lorsque cet évènement a été annoncé et on était donc en droit d'espérer quelque chose à la hauteur du prix du billet (90 euros). A l'intérieur d'un sac beige en tissu aux couleurs du concert, on pouvait trouver la BO de l'anime Gunslinger Girl - Il Teatrino - (éditée par Wasabi Records), un badge minuscule, un mini-poster (assez joli, mais avec une faute énorme au niveau de la date : 20009...) et une petite bouteille d'eau (oui, ça aurait été con que le public meure de déshydratation pendant le concert).

Je dois dire que je m'attendais à bien mieux que ça... On aurait pu, par exemple, avoir droit à un petit CD avec un message audio de l'artiste et un titre inédit (quand je pense au fameux a piece of Christmas, que certains fans japonais ont eu le plaisir de se voir remettre il y a quelques années et qu'on retrouve parfois à des prix exorbitants sur un célèbre site d'enchères japonais...). Ca, ça aurait vraiment été un cadeau exceptionnel, une attention particulière qui aurait démontré que les fans français sont placés au même niveau que les fans japonais.

Ah et puis la séance de dédicaces... Vu comment on nous avait vendu l'évènement (comme une rencontre "privilégiée" avec l'artiste), certains fans s'étaient dit que c'était l'occasion ou jamais de faire dédicacer un maximum de CD/DVD de leur collection. Eh bien, là aussi, il y avait de quoi rester sur sa faim puisque, finalement, une seule dédicace par personne était autorisée...